ECONOMIE

ZIGUINCHOR : UNE DIZAINE DE CAMIONS GAMBIENS ET DES CENTAINES DE TRONCS D’ARBRES SAISIS PAR L’ARMÉE

  • Date: 20 juin 2016

Plus d’une dizaine de camions et de grues gambiens, des centaines de charrettes et de plusieurs milliers de troncs d’arbres ont été saisis et immobilisés dans plusieurs postes militaires de la région de Ziguinchor, a appris l’APS, samedi, auprès du commandement militaire de la zone sud.

 La lutte contre le trafic de bois dans la forêt de la Casamance commence « à porter ses fruits » compte tenu de l’importance de la saisie ces derniers mois, a souligné le commandant Serge Boissy du poste militaire de Diouloulou, dans le département de Bignona.

« Les saisies sont considérables dans la zone. Des troncs de vène, de thaly ou de tek, des camions et des charrettes sont souvent mobilisés par l’Armée », a expliqué le commandant Serge Boissy du poste militaire de Diouloulou, frontalier avec la Gambie.

 Il s’exprimait au cours d’une rencontre faisant le point de la lutte contre le trafic de bois en présence de trois ministres venus expressément s’enquérir de l’état de dégradation de la forêt de la Casamance, dernier poumon vert du pays.
Il s’agit des ministres Augustin Tine (Forces armées), Abdoulaye Daouda Diallo (Intérieur et Sécurité publique) et Abdoulaye Baldé (Environnement et Développement durable). Ils ont souligné être mandatés par le président Macky Sall pour constater de visu le trafic de bois dont fait l’objet la forêt de la Casamance.
Après l’étape de Diouloulou, les ministres en compagnie des autorités administratives, sécuritaires et locales de la région de Ziguinchor et des chefs de services, ont fait cap sur Bignona où « la moisson » de la lutte était beaucoup plus visible.
Ici, les Forces armées, en collaboration avec les services des Eaux et Forêts et Chasse, ont réussi à mobiliser « 122 charrettes, 10 camions et de grues d’immatriculation gambienne et plusieurs troncs d’arbres ».
« Nous n’avons même plus d’espaces pour garder les charrettes, camions et troncs. Les locaux sont pleins du fait de la saisie. Mais nous avons lancé une procédure de confiscation définitive des charrettes et des camions », a expliqué, devant les ministres, le commandant Djimanga Diédhiou, l’inspecteur régional des eaux et forêt à Ziguinchor.
La délégation s’est ensuite rendue à Touba Couta dans la commune de Nyassia où le poste militaire a réussi à mobiliser « 58 charrettes et 699 troncs de tek et de vène principalement ».
« Tous ces chiffres ne concernent que les sites visités, mais la saisie dépasse largement cela. Nous avons, en collaboration avec les différents services impliqués dans la lutte contre le trafic, accentué les interventions pour préserver le reste de la forêt », a poursuivi le commandant Djimanga Diédhiou.
Sur place les postes militaires et services forestiers ont fait part de la limite de leurs moyens d’intervention face à des « trafiquants bien équipés et de façon sophistiquée ».
A la fin de la visite les ministres ont promis de leur doter de plus de moyens avant d’annoncer que l’Etat, « au plus haut niveau » va prendre des mesures idoines pour mettre fin au trafic de bois.
Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15