mercredi , 11 décembre 2019
Rewmi.com / Economie / Amadou Hott dissèque la loi sur le contenu local

Amadou Hott dissèque la loi sur le contenu local

Le Ministre de l’Economie, du Plan  et de la Coopération, Amadou Hott a procédé hier au lancement du programme des « Jeudis » du Club des Investisseurs Sénégalais.

 « En instituant les « Jeudis du CIS », vous faites de votre club un creuset d’impulsion de la réflexion stratégique sur la vie économique, comme en atteste cette rencontre qui aborde un sujet important, à savoir la place du secteur privé national dans la loi sur le contenu local », a lancé le Ministre de l’Economie, du Plan  et de la Coopération, Amadou Hott, aux membres du club. Pour lui, la finalité de la question du contenu local est, entre autres, le développement d’une industrie locale, le transfert de technologies et un meilleur partage des retombées économiques dans le but d’accroitre le bien-être des populations. A cette occasion, il a salué cette belle initiative qui leur offre l’opportunité d’échanger régulièrement sur des sujets majeurs concernant l’économie en général, et le développement du secteur privé ainsi que son implication réelle dans les projets stratégiques du pays en particulier. Ainsi rappelle-t-il la loi sur le contenu local, traduit la volonté du Président de la République, Macky Sall et de son Gouvernement de doter le Sénégal d’un cadre propice à l’augmentation de la valeur ajoutée locale et la création d’emplois locaux dans le cycle de vie des projets pétroliers et gaziers.  A l’en croire, cette loi doit, en particulier, donner l’opportunité aux entreprises du secteur privé national de se positionner dans la chaîne de valeur pétrolière et gazière et de bénéficier de certains privilèges dans l’exploitation du pétrole et gaz face aux entreprises étrangères. Les principales et obligations qui la sous-tendent ouvrent des perspectives réelles d’implication du secteur privé à travers, notamment l’instauration du principe de préférence nationale pour la fourniture de biens et services liés aux activités pétrolières et gazières et l’obligation pour les investisseurs sous-traitants d’ouvrir leur capital aux privés sénégalais. « L’objectif visé est d’arriver à faire des ressources pétrolières et gazières un véritable levier de diversification et de transformation structurelle de notre économie, afin de renforcer sa résilience par rapport aux évolutions conjoncturelles du pétrole », précise M. Hott. Pour y arriver, dira le Ministre, il faudra nécessairement une bonne préparation du secteur privé en termes d’organisation, de renforcement de capacités et de mise à niveau afin de lui permettre de répondre à toutes les attentes pour la production de biens et de services de qualité répondant aux normes et standards requis. Sur ce, il a fait savoir que la rencontre d’aujourd’hui (ndlr : hier) amorce ce dialogue constructif qui doit  mener à cette feuille de route. Elle permettra de mieux comprendre les dispositions de la loi pour bien adresser tous les enjeux liés à son opérationnalisation en perspective de l’élaboration des décrets d’application. « Cette rencontre offre également l’opportunité à votre club de décliner sa vision sur les voies et moyens les plus appropriés pour rendre opérationnelles les dispositions de cette loi », conclut le Ministre.

 

Zachari BADJI

Check Also

Marche régional des titres publics: Le Sénégal mobilise 200 milliards FCFA

Le 6 décembre 2019, le Sénégal a procédé à l’émission simultanée de trois souches d’Obligations …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *