mercredi , 8 juillet 2020
Rewmi.com / Actualité / Décès de Hiba Thiam: Nouvelles révélations sur une sordide affaire

Décès de Hiba Thiam: Nouvelles révélations sur une sordide affaire

Libération fait de nouvelles révélations sur la mort de Hiba Thiam. Elle serait morte par overdose. Elle bavait et vomissait du sang avant d’agoniser pendant plusieurs heures. Elle a rejoint son copain Dade Amar, fils de Ameth Amar et le groupe en plein couvre-feu. Elle est arrivée sur les lieux vers 22h,  grâce à un des amis. La gendarmerie de Ngor a été dessaisie de l’affaire au profit de la Brigade de Recherches de Faidherbe. Six personnes sont en garde à vue.

Hiba Thiam serait décédée entre 1h et 2h du matin. Lors de sa première audition, le célèbre Dame Amar, qui selon nos confrères de Libération, a été pris à Yoff sur indication d’un de ses amis, a affirmé qu’il avait loué l’appartement pour loger discrètement sa copine venue de la France puisqu’il était marié. Il précise avoir demandé à ses amis, venus le rejoindre vers 18h, de dormir sur place à cause… du couvre-feu en vigueur à 20 heures. D’après lui, Hiba Thiam serait arrivée sur les lieux vers 22 heures.

Pour sa défense, Dame Amar affirme s’être endormi avec sa copine, à 23h et ce ne serait que vers les coups de 5h du matin que Diadia Tall serait venue lui dire qu’il y avait un souci avec Hiba Thiam. C’est dans ces circonstances qu’il dit avoir décidé de quitter les lieux. Un des mis en cause a aussi avoué que la drogue circulait sans oser dire qui avait amené la marchandise sur les lieux. Le trafiquant de drogue, qui l’aurait fournie à la bande est ainsi dans le viseur des enquêteurs.

Premier élément pour faire la lumière sur ce drame, les résultats de l’autopsie sur le corps de la victime sont attendus ce lundi. En plus de Dame Amar, arrêté au lendemain de l’affaire, d’autres personnes sont également citées ou en garde-à-vue, à l’instar d’un serveur d’un restaurant sur la route des Almadies, d’une femme appelée Poupette Rigal, gérante d’une boite de nuit, d’un agent de l’hôtel Pulman Dakar, un certain Diadia Tall, qui avait déjà été cité dans l’affaire de la mort de la mannequin Maty Mbodji, dans des conditions similaires, ou encore Ibrahima Magib Seck, fils du président de l’institut Diambars, Saër Seck, ainsi qu’un certain Amadou Niane, fils d’un autre homme d’affaires qui fait fortune dans le secteur des assurances, et de Louty Bâ, fils du président de la fédération sénégalaise de tir et chasse.

Rougui entendue à titre de témoin

Rougui Diao, fille du milliardaire Baba Diao propriétaire de l’appartement n’a pas été placé en garde en vue dans l’affaire de la mort de Hiba Thiam. «Rougy Diao n’est pas en garde vue, elle a entendue à titre de témoin», selon des sources judiciaires jointes par Rewmi.

Hiba Thiam, chute brutale d'une brillante fille qui croquait la vie à pleines dents

 

Hiba Thiam, chute brutale d'une brillante fille qui croquait la vie à pleines dents

 

Hiba Thiam, chute brutale d'une brillante fille qui croquait la vie à pleines dents

 

Hiba Thiam, chute brutale d'une brillante fille qui croquait la vie à pleines dents

Check Also

MACKY PROLONGE L’ANNÉE SCOLAIRE DE TROIS (3) MOIS

Le décret vient d’être rendu public. L’année scolaire 2019-2020 a été officiellement prorogé jusqu’au 30 …

One comment

  1. MONTEIRO ALAIN CLAUDE

    On se croirait dans un film américain où le sexe et la drogue sont les thèmes principaux, avec comme vedettes « des fils à papa » mal éduqués, sans scrupules et ne pensant qu’à leur petite personne !

    Rien de nouveau pour le Sénégal où imitation, plagiat et pastiche des us occidentaux sont des activités courantes largement diffusées dans les séries de télévision sans aucun filtre.

    Par contre, ce qui est navrant et surtout déplorable c’est que les noms de grandes personnalités de la société sénégalaise, et plus particulièrement du mouvement sportif soient associés à des faits de perversion et de débauche. On dit que le sport est un moyen idéal d’Education et de formation de la Jeunesse ; cela ne semble pas concerner les deux éminents dirigeants du sport sénégalais dont les enfants sont cités parmi les dépravés ! Sous d’autres cieux où l’honneur et la dignité se conjuguent au présent, des démissions volontaires auraient été annoncées. Mais on est au Sénégal, où le mot « DIOM » a été retiré du vocabulaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Rewmi

GRATUIT
VOIR