FRANCE-AFRIQUE: Le devoir de mémoire et de reconnaissance
FRANCE-AFRIQUE: Le devoir de mémoire et de reconnaissance

FRANCE-AFRIQUE: Le devoir de mémoire et de reconnaissance

Après le sommet de bas niveau organisé entre le Président français et des membres de la société civile africaine, des photos de tirailleurs sénégalais massacrés par les Allemands lors de la seconde guerre mondiale circulent notamment transmis les médias français dont TFI.

On y voit des tirailleurs qui lèvent les mains très apeurés devant des allemands qui préparent une exécution barbare de prisonniers de guerre, en violation de toutes les conventions en la matière.

Ces pauvres hommes en uniforme, assez jeunes, ont été ainsi massacrés et on voit d’autres photos où on montre leurs cadavres juchés au sol. Les historiens qui travaillent là-dessus ont pu identifier le lieu d’exécution et ont des éléments qui permettent de remonter aux tortionnaires allemands grâce aux numéros des chars et à d’autres informations de ce genre.

Ils promettent de fouiner dans les archives en Allemagne pour aider à identifier les coupables.

J’ai immédiatement transmis la vidéo de Tfi à un cousin lequel a fait ses études à Lyon. Là, il m’a transmis des photos du cimetière de Chasselay à Lyon où sont enterrés beaucoup de tirailleurs sénégalais. Il m’a informé que que le 08 novembre est d’ailleurs  pour eux, étudiants et associations africaines à Lyon, une date de souvenirs.

D’ailleurs, le lieu en question, s’appelle ‘’Tata Sénégalais’’. Voici quelques noms gravés sur les tombes : ‘’N’Gom Samba, 25 e RTS, Mort pour la France le…’’, ‘’Kaly Bodian, 25 e RTS, mort pour la France le….’’, ‘’Fall Aly, 25 e RTS, mort pour la France, le…’’, ‘’Bakary Goudiaby, 25 e RTS, mort pour la France, le…’’.

Toutes sont mortes sous les balles allemandes le 19 juin 1940, d’autres, le 20, etc. Pour ceux qui avaient été faits prisonniers, il s’agit d’un assassinat et quelqu’un doit répondre de ces crimes et payer. C’est dire à quel point l’Afrique s’est battue et s’est sacrifiée pour la France. Tous ces hommes morts, aspiraient à vivre, ont été enrôlés dans une guerre qui n’était pas la leur, loin de leurs pays.

Aujourd’hui, leurs petits fils ne peuvent même pas aller dans ces pays sans qu’on ne leur demande un visa qu’ils n’auront jamais. Pour y aller, ils empruntent, pour la plupart, des pirogues de fortune.

Pis, la France pays pour lequel ils sont morts, continuent une aventure funeste de néocolonialisme en contrôlant les différents rouages des économies africaines dont la monnaie et les maintiennent dans une forme de dépendance pour qu’ils continuent à être un réservoir de matière première et un marché de consommation de leurs produits finis.

La monnaie de ces pays est fabriquée en France qui récupère les réserves pour les réinvestir sous forme de prêts et de dons à des pays qui vivotent de cette manière.

Triste manière de récompenser le sacrifice de ces héros africains, morts pour la France.

C’est l’occasion ainsi, pour ce pays, de faire preuve de davantage de reconnaissance envers l’Afrique en assainissant les relations, ce qu’une jeune burkinabé a appelé, ‘’laver la marmite’’.

Ce devoir incombe à toute l’Europe surtout à l’Allemagne qui a, aussi, un devoir de mémoire et de pardon envers les crimes commis contre des Africains.

Nous ne pouvons pas bâtir des relations vraiment saines de coopération fructueuse si le passé n’est pas élucidé, reconnu. C’est seulement à partir de ce moment qu’africains, européens et les autres pourront vivre ensemble dans un monde où chacun préserve certes ces intérêts mais dans le respect de ceux des autres.

Et ça, ce n’est pas trop demander. Mais, il faudrait que l’on nous dise ce que l’on a fait à nos ancêtres mais également à nos ainés comme Lumumba, victimes du néocolonialisme dans lequel belges et américains auraient aussi trempé.

En clair, les relations entre l’Afrique et le reste du monde sont souvent faites de sous-entendus, de condescendance, d’exploitations, de violence et d’incompréhension.

Le jour où de l’autre côté, on commencera à jouer le jeu, l’Afrique amorcera son décollage pour offrir au monde ce qu’elle a de plus belle. Parce que nous n’avons pas seulement de la matière première, mais aussi de la matière grise.

Et ça, tout le monde y a intérêt.

Assane Samb

Check Also

cleaning

Retour des cleaning-day

Les journées nationales de nettoiement appelées cleaning days vont reprendre. Lancées en grande pompe par …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rewmi

GRATUIT
VOIR