mercredi , 8 juillet 2020
Rewmi.com / Economie / Horticulture : « La souffrance des stocks est derrière nous »

Horticulture : « La souffrance des stocks est derrière nous »

Le Dr Macoumba Diouf, Directeur de l’horticulture s’est prononcé ce lundi sur la situation de la mévente des productions horticoles à cause de la pandémie de la Covid -19 . Intervenant d’une radio de la place, il soutient que cette question est derrière eux.

Après une évaluation faite par la direction de l’horticulture en collaboration avec l’agence de régulations marchés au niveau des zones de productions, des centres de groupage et les plateformes de commercialisations, le Directeur de l’horticulture indique qu’ il y a eu des stocks de l’ordre 37 .000 tonnes d’oignon, 1497 à 1500 tonnes pour la pomme de terre, 500 tonnes pour la carotte et le choux. D’après lui, sur la base des mesures prises par le chef de l’Etat, il a donné une instruction à la DER pour un financement. On a pu concrétiser avec la DER qui a mis à disposition une ligne de crédit d’un milliard de FCFA en collaboration avec la banque agricole. Ce crédit a été mobilisé à hauteur de 700.000. Les commerçants ont été financés. « La question de la souffrance des stocks est derrière nous parce que nous venons d’une tournée de deux jours où on a visité les stocks concernés. Les commerçants et les productions sont tombés d’accord sur les prix », précise-t-il.

Durant la visite, poursuit le Dr Diouf, 200 tonnes ont été achetées sur place dans la zone de Potou et près de 100 tonnes dans la zone de la vallée du fleuve Sénégal. Cela a permis de démarrer les opérations avec la korité et après cette fête de continuer la commercialisation des productions horticoles. A cette occasion, il reconnait qu’il avait de la mévente liée au faite que beaucoup de marchés étaient fermés ou avaient des heures d’ouverture. Des difficultés ont été notées dans la pratique même si les textes pris ne concernaient pas ce type de véhicules. L’un dans l’autre, on a relevé donc des problèmes de mévente. A l’en croire, le chef de l’Etat a autorisé pour qu’on puisse acquérir une part de ces stocks pour l’aide alimentaire. Une partie des stocks en souffrance au niveau des maraichers va être acquise et destinée à des collectivités locales qui seront indiquées par le ministre du développement communautaire, de l’équité sociale et territoriale. D’après le Dr Macoumba, ces mesures prises par le chef de l’Etat permettront à ces maraichers de retrouver des capacités de productions. L’horticulture est une activité couteuse mais très compétitive car elle est très rentable.

Zachari BADJI

Check Also

Zahra Iyane Thiam accorde un montant de 700 millions à 19 SFD 

700 millions de nos francs, c’est la somme accordée par Zahra Iyane Thiam, ministre de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Rewmi

GRATUIT
VOIR