mercredi , 8 juillet 2020
Rewmi.com / Décryptage / Korite-corona : C’était la grande pagaille sanitaire

Korite-corona : C’était la grande pagaille sanitaire

De l’inconscience, aux frontières de l’irresponsabilité, le comportement de nombreux sénégalais lors de la Korité était incompréhensible.

15 heures trente minutes aux abords du marché de l’unité 3 des parcelles assainies. La scène est surréaliste. Des marées humaines assaillent le marché. Sortant aux quatre coins, qui pour un tissu, qui pour des poulets et autres condiments, qui pour des effets de toilettes, qui pour se faire belle chez la coiffeuse ou la tatoueuse. Et tout ce beau monde, sans masque de protection, se faufilent dans les étroites allées d’un marché pris d’assaut par cette horde humaine. Tout se passe de commentaire. Comme s’ils s’étaient passés le mot, point de masque, encore moins de geste barrières. Les esprits étaient ailleurs. Korité quand tu nous tiens ! Pour les témoins de ce constat, seul golf sud s’est singularisé ainsi. Erreur ! Sur toute l’étendue du territoire, l’image, comme dupliquée, fut la même. Vendredi et samedi, les masques sont tombés et le virus s’est donné à cœur de joie dans sa propagation. Jusqu’aux premiers chants des coqs. La facture sera certainement trop salée. Un petit tour dans les réseaux sociaux renseigne sur la gravité des faits au plan national. Et comme l’Etat a levé un peu le pied pour cette circonstance, les sénégalais n’ont guère respecté les consignes, qui jusque-là ont épargné le Sénégal d’une explosion de cas, malgré l’augmentation des contaminés et du nombre de morts. Et hier, comme sidérée par les images du relâchement total des sénégalais, la police a procédé à des rafles contre les non masqués. Médecins après la mort ? Tout compte fait, la situation pandémique au Sénégal risque d’imploser. Ce déraillement des sénégalais pendant ces trois jours pèseront sur la balance. Une occasion pour l’Etat de revoir sa feuille de route. La dernière sortie du Président Sall n’a pas du tout facilité la tâche aux techniciens. La fermeture des marchés, le confinement des marchands ambulants, des restaurants et autres loumas sont d’urgence. La pagaille sanitaire du week-end doit pousser l’autorité à renforcer les mesures. Et la première des mesures urgentes est le confinent pour dix jours au moins des populations de Dakar. En espérant que le mal ne s’est pas encore produit.

Pape Amadou Gaye

 

Check Also

GO : La saison de Gaston

Depuis 100 ans qu’il s’adonne à la lutte au détriment des commerçants, cette année semble …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Rewmi

GRATUIT
VOIR