Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
IMG 20231218 WA0026

Les 50 personnalités les plus influentes en 2023

Rewmi Quotidien publie son classement 2023 des cinquante personnalités sénégalaises les plus influentes. La cuvée 2023 a été difficile à établir. Artiste, politique, sportif ou industriel, chaque personne présente dans ce classement – sans tenir compte de l’ordre – a du poids sur la scène sénégalaise. Portrait de 50 Sénégalais influents.

Publicités

NB : la liste est publiée chaque année depuis plus d’une décennie.

  1. Pape Demba Bitèye

De tous les DG qui se sont succédé à la tête de la Senelec, Pape Demba Bitèye a réussi une prouesse : l’électrification rurale. Bitèye a décroché 129 millions de dollars pour l’électrification rurale. Nommé à la tête de la société nationale d`électricité (Senelec) en avril 2019, en quatre ans, il a su imprimer l’excellence au sein de la boîte d’électricité. Les délestages intempestifs et autres coupures d’électricité sont devenus un vieux souvenir. Et cela est le résultat de l’expertise et de l’ingéniosité de son Directeur général qui est en terrain bien connu.

  1. Ndiaga Sylla

Expert électoral et consultant en Démocratie, Elections et Gouvernance, Ndiaga Sylla a acquis plus de 20 ans d’expérience dans le domaine électoral et de la Décentralisation : Suivi-évaluation, Etude-réforme, Formation-éducation, Monitoring-observation, Médiation- facilitation du dialogue politique, Gouvernance territoriale et participation citoyenne. Ancien Président de la Commission « Révision des listes électorales, production et distribution des cartes d’électeur » au sein du Comité de Veille et de Suivi (cadre multi-acteurs institué par le Gouvernement du Sénégal en 2010) et expert juridique de la Mission de suivi électoral de l’UE 2022 au Sénégal, il a beaucoup contribué au débat politique notamment dans les affaires judiciaires opposant Ousmane Sonko à l’Etat du Sénégal.

  1. Aminata Touré

L’ex Première ministre du Sénégal Aminata Touré a reçu, cette année, la distinction honorifique de Doctor Honoris Causa de l’institut universitaire Champlain College, basée aux Etats Unis dans l’Etat de Vermont.  Cette récompense est relative à sa contribution à la lutte pour les droits humains et les droits des femmes.

  1. Moussa Yoro Diallo

Yoro Moussa Diallo est le nouvel Agent judiciaire de l’Etat (AJE). Magistrat, précédemment Conseiller Juridique à la Présidence de la République, il a été propulsé au-devant de la scène dans le dossier Ousmane Sonko. Il a toujours su inscrire son action que dans les lignes directrices suivantes : défendre les finances de l’Etat, représenter dignement l’Etat, plaider de bonne foi, respecter la neutralité et la discrétion, garantir la clarté et la cohérence de l’action de l’Etat et, enfin, assurer l’objectivité et la sérénité des débats judiciaires.

  1. Moundiaye Cissé

Moundiaye Cissé, Directeur exécutif de l’Ong 3D, (Décentralisation, Droits humains, Développement local), Moundiaye Cissé a été élu, en novembre dernier, président du réseau des observateurs électoraux francophones, hier au Maroc. L’élection du patron de l’Ong 3D est une consécration par près de 90 pays membres de la Francophonie de la Société civile sénégalaise. Il a beaucoup contribué à la pacification de l’espace politique. Il fut également l’un des artisans du dialogue politique qui a conduit à la libération de plusieurs détenus.

  1. Birahim Seck

Birahim Seck, coordonnateur du Forum Civil est un militant arc-bouté sur ses convictions. Toujours droit dans ses bottes, Birahim Seck reste ce défenseur intrépide des droits de l’homme, partisan de la bonne gouvernance et de la reddition des comptes. Birahim Seck est donc un homme lucide qui ne se laisse pas embarquer par les discours et actes des hommes politiques, il préfère les juger sur leur capacité à satisfaire les besoins des Sénégalais, sur leur probité et surtout, surtout sur leur volonté réelle de bien tenir l’économie nationale.

  1. Boune Abdallah Dionne

Parce qu’il n’a pas été choisi pour porter les couleurs de la majorité à la prochaine présidentielle, l’ancien Premier ministre a décidé de claquer la porte de la coalition au pouvoir et de briguer la succession de Macky Sall. Ingénieur de formation, Mahammed Boun Abdallah Dionne était retourné dans le secteur privé après six années au gouvernement, dont cinq à la primature (jusqu’à ce que Macky Sall supprime le poste en 2019). « Des années excellentes, un challenge collectif au service du Sénégal », résume cet homme longtemps décrit comme un fidèle parmi les fidèles de Macky Sall.

  1. Mbagnick Diop

Président du MEDS, Mbagnick Diop a sillonné le monde pour la promotion de l’entreprise sénégalaise en initiant des partenariats, des joint-ventures, des transferts de technologie au profit des entreprises nationales. Comme chaque année, il a respecté son plan d’action avec quatre ou cinq évènements majeurs :

-Le Forum du Premier emploi

-La Prestigieuse cérémonie des Cauris d’OR

-Les Assises économiques annuelles du MEDS

-Le Salon des Startup (Afritech)

– Les African Leadership Awards qui seront organisés cette année à Dubai.

Homme incontournable dans le systèmes politique, économique et médiatique, Mbagnick Diop est l’une des rares personnalités à fédérer autour de lui des positions différentes et des personnes qui ne sont pas de même obédience.

  1. Baidy Agne

Directeur général de Somicoa et de Smith & Krafft dans la manutention aéroportuaire, de Sinco dans le BTP, il est aussi actif dans la promotion immobilière et se dit à la tête de « l’une des premières entreprises du pays ». Mais s’il fait parler de lui, c’est surtout à travers le Conseil national du patronat.

  1. Boubacar Camara

Il a fait l’Armée, la Douane, l’Ige, la marine… Dans son parcours, Boubacar Camara s’est révolté comme son mouvement (Jengu) pour se faire une place au soleil. Compétent, rigoureux, mais parfois trop sûr de lui, l’ancien directeur général de la Douane a toujours avancé, convaincu de son action. Candidat à la candidature à la Présidentielle de février 2024, Boubacar Camara a, en effet, démissionné des Douanes du Bénin où il occupait jusque-là le poste de Directeur général adjoint. Il veut bousculer l’ordre établi dans un paysage politique loin d’être un fleuve tranquille.

  1. Ousmane MBAYE

Ousmane MBAYE a été confirmé au poste de Directeur général de Dangote Cement Sénégal dont il assurait l’intérim depuis avril 2022, parallèlement à ses fonctions de Directeur administratif et financier. C’est Aliko DANGOTE, himself, PDG du conglomérat panafricain, qui a profité de sa visite, mercredi 5 juillet 2023 à Dakar, pour présenter son nouveau Directeur-Général sénégalais au Président Macky SALL.  Cette année, Ousmane MBAYE s’est vu décerner le Cauris d’Or, Cauris de LEADERSHIP de l’année 2023.

  1. Cierra Janay Dillard

Meneuse d’origine américaine, Cierra Janay Dillard est la nouvelle recrue de l’équipe nationale féminine du Sénégal. La joueuse de 27 ans a été sélectionnée de la liste des 19 Lionnes pour l’Afrobasket féminin à Kigali (Rwanda). Elle a beaucoup contribué au parcours des Lionnes qui ont été battues en finale par le Nigéria.

  1. Viviane Chidid

Cette année 2023, c’est la saison des prix pour la Reine du Jolof Band, Viviane Chidid. La chanteuse sénégalaise a reçu le Grand Prix de Best Francophone Female Artist et le Prix Icône Female of the year. African Entertainment Awards USA (AEA-USA) est un événement qui célèbre l’excellence en entrepreneuriat et en leadership communautaire dans l’industrie du divertissement en Afrique et dans la diaspora. Pour rappel, la chanteuse a récemment reçu, le 21 octobre à Kigali au Rwanda, le Prix Trace Awards 2023 de la Meilleure Artiste Féminine de l’Afrique de l’Ouest.

  1. Bougane Guèye
C’est l’histoire d’une success-story. Celle d’un self-made-man sénégalais parti de presque rien avant de constituer, par étapes, un groupe de communication de premier plan, préalable à son entrée en politique. Aujourd’hui, Bougane est devenu un homme d’affaires fortuné dont tout le Sénégal connaît le nom, à la tête d’un groupe puissant où s’entremêlent une chaîne de télévision (Sen TV), une radio influente (Zik FM), un quotidien (La Tribune), un site internet d’information (Actunet.net) et une agence de communication (Dak’Cor). Leader du mouvement Gueum Sa Bopp (« croire en soi », en wolof – GSB), fondée en 2018, il est candidat à la candidature à la prochaine présidentielle.
  1. Youssou Ndour

Youssou N’Dour, chanteur, compositeur et interprète sénégalais de renommée mondiale, qui a commencé sa carrière à l’âge de 13 ans, demeure toujours l’une des voix les plus célèbres d’Afrique dans le monde. Avec le renoncement de Macky Sall au 3e mandat, il a repris sa liberté d’action. La star planétaire de la musique sénégalaise a démissionné de son poste de ministre conseiller et s’est émancipée de BBY. Il a renoncé à participer à la Présidentielle de février 2024.

  1. Marame Kairé

Ingénieur des systèmes et réseaux, Maram Kaire est le premier sénégalais dont un astéroïde porte le nom. L’astronome de 42 ans a été honoré par l’Union astronomique internationale. Une reconnaissance pour le président de l’Association sénégalaise pour la promotion de l’astronomie (ASPA). Très investi pour faire rayonner la discipline et vulgariser sa passion, il a mené récemment deux missions pour la Nasa dans son pays. Il a été nommé Directeur général de l’Agence sénégalaise d’Etudes Spatiales.

  1. Lamine Camara

Dans le paysage dynamique du football sénégalais, une étoile en constante ascension a brillé cette année : Lamine Camara. Footballeur professionnel émérite, ses performances exceptionnelles et les titres qu’il a remportés avec l’équipe nationale locale (Chan 2022) et celle des U20 (CAN 2022) font de lui une figure emblématique du football sénégalais et africain. Lors de la cérémonie des CAF Awards 2023, le milieu de terrain du FC Metz a été désigné meilleur jeune joueur masculin du continent africain. Une consécration pour l’ancien élément de Génération Foot qui a également remporté le CHAN. Lamine Camara a été élu meilleur joueur de la CAN U20. Il a aussi remporté le prix du plus beau but du mois d’octobre en ligue 1.

  1. Mouhamed Gaye

Mohamed Gaye a remporté le concours international de récitation du Coran organisé cette année en Arabie Saoudite. Le jeune lauréat a fait honneur au Sénégal en remportant de manière éclatante le prestigieux concours international de récitation du Coran « Roi Abdel Aziz » en Arabie Saoudite, en compétition avec des participants venus du monde entier. Originaire de Touba, il est un habitué des victoires sur la scène internationale. Il avait déjà décroché la première place au concours de récitation du Coran de Senico pour la région de Diourbel lors de l’édition actuelle.

  1. Abdourahmane Diouf

El Hadji Abdourahmane Diouf est né un 31 janvier à Rufisque d’une famille modeste. Outillé d’un lourd bagage intellectuel, il est un Expert en Droit Commercial International et régional et en développement du secteur privé depuis 25 ans. Il a laissé ses empreintes comme Consultant International auprès d’organisations internationales, notamment l’Union Européenne, l’OMC, l’UNITAR, l’OIF, du PNUD, de la BID, la CEDEAO, la CEMAC, la CEEAC et l’UEMOA. Abdourahmane Diouf est le Président du Parti AWALÉ les Jàmbaars formation politique lancée le 30 octobre 2021. Il est candidat déclaré à la présidentielle de 2024.

  1. Cheikhna Thiam Prix Startup Afritech

La 4e édition du Salon du start-up (Afritech) du Meds, en collaboration avec le Cercle des jeunes entrepreneurs, a vu la consécration du jeune Cheikhna Thiam de la start-up Greenmeth Farm. Il a remporté le Prix du Futuriste 4.0, empochant 1.000.000 de FCFA. Le projet de la startup de Cheikhna Thiam est de transformer les déchets en électricité et en engrais Bio. Le deuxième prix est remporté par le projet de la startup « Wethio », la première plateforme d’échange, d’achat, de vente et de dépense de cryptomonnaie et de monnaie électronique. Et le troisième prix va chez le projet de la startup «Sen Assistance Médicale», une plateforme pour la prise de RDV, le secrétariat et l’intérim médical, le suivi des malades.

  1. Général Moussa Fall

Le Général Moussa Fall, Haut Commandement de la Gendarmerie Nationale, totalise 33 ans de service. Il a réussi à rétablir la paix au Sénégal. Un homme lucide et serein, le Général a su gérer cette situation sans excès dans la mise en place des stratégies de sécurité du pays. En intelligence, il a su travailler avec les services de renseignement (la DRN et ses filiales), avec le ministère de l’Intérieur et d’autres structures pour cerner l’étendue de la menace et mettre hors d’état de nuire.

  1. Amadou Mame Diop

Pharmacien de profession, Amadou Mame Diop élu député en 2012 est actuellement le président de l’Assemblée nationale. Maire de la Commune de Richard-Toll depuis 2014, Amadou Mame Diop a rempilé à l’Assemblée nationale en 2017. Au niveau sous régional, le Président Amadou Mame Diop a été vice-président du Comité interparlementaire de l’Uemoa pendant 9 ans et président par intérim dudit Parlement».

  1. Amadou Bâ

Plus effacé que jamais depuis qu’il a été nommé Premier ministre, Amadou Ba a su habilement éclipser ses concurrents avant d’être désigné par Macky Sall pour lui succéder. Le 9 septembre, Macky Sall a mis en scène le deuxième acte de la pièce à suspense qui tenait le Sénégal en haleine depuis si longtemps, livrant enfin le nom de l’heureux élu désigné pour reprendre le flambeau au sein de la majorité présidentielle. Parmi les prétendants un temps considérés comme des dauphins crédibles, c’est finalement au discret Amadou Ba, Premier ministre depuis le 17 septembre 2022, que reviendra la tâche délicate de briguer la succession de l’actuel chef de l’État. Depuis l’indépendance, seul Léopold Sédar Senghor avait, avant lui, eu la sagesse de désigner un dauphin.

  1. Mamadou Moustapha Bâ

Mamadou Moustapha Bâ, argentier de l’Etat du Sénégal, réussit la belle prouesse de faire l’unanimité sur sa personne. Orfèvre de l’Economie et des Finances, il a obtenu des résultats éloquents. De 6411, 5 milliards francs CFA en 2023, le budget du Sénégal devrait passer à «plus de 7000 milliards de francs CFA, soit une hausse de plus de 585 milliards de francs CFA en valeur absolue et 9, 1% en valeur relative, avec une croissance économique projetée à 12,4% ; une bonne progression des recettes fiscales, en hausse de 23%. Une augmentation de 113 milliards de francs CFA des dépenses de personnel ; un déficit budgétaire contenu à 3, 9% du Pib.

  1. Abdoulaye Daouda Diallo

De ministre délégué chargé du Budget à ministre de l’Intérieur dans le gouvernement d’Aminata Touré, Abdoulaye Daouda Diallo a pris du galon. Il est aujourd’hui le président du Conseil économique social et environnemental devenant ainsi la 3e personnalité du pays. Une promotion bien méritée pour l’inspecteur des impôts et des domaines qui a été limogé de son fauteuil de secrétaire général de l’Ipres à cause de ses affinités avec un certain Macky Sall.

  1. Barthélémy Dias

Le nouveau maire de Dakar incarne une génération de responsables politiques qui séduisent une partie de la jeunesse. Ses chantiers commencent à sortir de terre. Il a entamé le désengorgement de la voie publique. Son programme ‘’Dakar bu nu bokk’’ pour lequel est prévu des cantines pour les marchands ambulants devient une réalité. Le cadre de vie des Dakarois fait aussi partie des préoccupations du nouveau maire de Dakar. Barthélémy Dias promet d’offrir à ses mandants un cadre de vie agréable. La preuve : la réhabilitation de la voirie des communes de Dakar

  1. Abdou Karim Fofana

Abdou Karim Fofana est un juriste de formation, mais est également diplômé d’un Master en sciences de Gestion. Il a réussi à réaliser un vœu cher au président de la République : la baisse des prix du loyer et des denrées alimentaires. Dans le cadre de la lutte contre la vie chère, il y est allé à fond. Pour preuve, le ministre du Commerce, Abdou Karim Fofana, en conclave avec tous les acteurs économiques  avait mis en place des commissions pour diagnostiquer les problèmes qui gangrènent Le quotidien des Sénégalais tels que la location et les denrées de première nécessité.

  1. Pr Souleymane Mboup

Le président fondateur de l’Institut de Recherche en Santé, de Surveillance Épidémiologique et de Formation (IRESSEF) a été élu meilleur universitaire du Sénégal en microbiologie par la revue scientifique Research. Le professeur Souleymane Mboup de l’Institut de Recherche en Santé, de Surveillance Épidémiologique et de Formation (IRESSEF) est mis en avant comme le meilleur universitaire microbiologiste du Sénégal avec un D-index de 68. Connu pour ses recherches sur le syndrome d’immunodéficience acquise, la virologie, l’immunologie, les virus et les maladies virales, le Professeur Souleymane Mboup a contribué, à travers l’IRESSEF, à la lutte contre la pandémie du Covid-19 aussi bien au Sénégal que dans d’autres pays africains.

  1. Serigne Mountakha Mbacké

Le Khalife général des Mourides, Serigne Mountakha Mbacké, s’est illustré encore cette année par son engagement en faveur des causes sociales. Cette fois-ci, ce sont les familles de Fass Boy endeuillées par l’immigration clandestine qui ont bénéficié des largesses du saint homme. Serigne Mountakha Mbacké a également offert une somme de 100 millions FCFA au peuple marocain en guise de soutien suite au séisme qui y a secoué le royaume chérifien dans la nuit du 8 au 9 septembre. Dans un geste de compassion et de sollicitude, Serigne Mountakha Mbacké, le Khalife des Mourides, avait envoyé des dattes à Ousmane Sonko l’obligeant à mettre fin à sa grève de la faim.

  1. Serigne Babacar Sy Mansour

Actuel khalife général des tidianes, le très respecté Serigne Babacar Sy Mansour est considéré comme une personne digne. Entre le lègue mystique de son père Serigne Mansour Sy Balkhawmi, l’enseignement Coranique de Thierno Seydou Nourou Tall et l’éducation de Mame Abdou Aziz Sy Dabakh, l’actuel Khalife est passé entre de bonnes mains, ce qui a forgé son caractère qu’on lui connaît. Au-delà de l’image du guide religieux, c’est celle d’un homme d’une simplicité légendaire, sans langue de bois, viscéralement attaché à la vérité qu’a toujours renvoyé le fils de Balkhawmi.

  1. Cheikh Mahi Niass

Cheikh Mouhamadou Mahi Niass est le nouveau khalife général de Médina Baye. Surnommé l’intellectuel, l’étudiant en Lettres et Sciences sociales obtient une maîtrise en Histoire islamique en 1976. À son retour au Sénégal, il est fonctionnaire international de la Ligue islamique mondiale et enseignant à l’Institut islamique afro-américain de Médina Baye. Une structure d’enseignement de notoriété internationale dont il est le directeur depuis 1998, après avoir succédé à son défunt frère Cheikh Nazir Niasse. Deux casquettes qui fondent sa réputation d’intellectuel de la cité religieuse. Ce polyglotte manie l’arabe, l’anglais et le français, entre autres langues internationales.

  1. Serigne Mouhamadou Makhtar Laye

Mouhamadou Makhtar Ibn Seydina Mandione Laye, Khalife des Layènes.  Il devient de fait le sixième Khalife intronisé. Réputé discret, il n’en demeure pas moins savant aguerri. Serigne Mamadou Makhtar Laye a grandi sous l’ombre de son grand-frère, le défunt Khalife des Layènes. Le Khalife est ingénieur en informatique qui a fait une partie de ses études en France. Le nouvel homme fort de Yoff Serigne Mouhamadou Makhtar Laye appelé affectueusement « Doudou » par ses proches aura l’exaltante mission de sauvegarder l’héritage spirituel de ses prédécesseurs.

  1. MGR Benjamin Ndiaye

Monseigneur Benjamin Ndiaye ne cesse de prêcher la paix. Il a dénoncé la montée de la violence dans tous les secteurs de la société. Pour lui, il est temps de réagir pour éloigner ces menaces qui mettent en péril l’harmonie sociale dont nous avons besoin. Mgr Benjamin Ndiaye a encore consolidé l’unité de la Nation sous le sceau de l’unicité de Dieu. Il dit toujours la Bonne Parole. L’Archevêché de Dakar est un grenier d’esprits illuminés et avertis. Rien de la situation politique et du fonctionnement des Institutions ne lui est étranger.

  1. Aliou Cissé

Aliou Cissé a été nominé dans la catégorie « Entraîneur de l’année » des CAF Awards 2023 remporté par le Marocain Walid Regragui demi-finaliste avec les « Lions » de l’Atlas au Mondial 2022. Élu meilleur entraîneur de l’édition précédente, Aliou Cissé, champion d’Afrique en titre avec les « Lions » de la Teranga, a réussi à qualifier les Lions à la CAN en Côte d’Ivoire.

  1. Antoine Felix Diome

Tony, pour les intimes, a été intransigeant dans l’affaire Ousmane Sonko. Depuis qu’il est à la tête du ministère de l’Intérieur, Antoine Felix Diome a réussi un maillage sécuritaire du pays avec l’inauguration de plusieurs commissariats de police et des opérations de sécurisations devenues fréquentes. C’est dire que les réalisations du premier flic du pays sont incommensurables à l’échelle nationale. Sous son magistère, l’insécurité a reculé de 9,52%. Après avoir réussi sa mission, il a été nommé ministre du Pétrole. 

  1. Pape Diouf
Pape Diouf demeure l’un des meilleurs artistes de sa génération. Il a gagné des prix pour sa contribution au patrimoine musical de l’Afrique et il a également reçu le prix de l’«artiste de l’année » en reconnaissance de son soutien aux personnes handicapées au Sénégal. Il a contribué à la lutte contre Ebola par ses chansons. Vétéran du groupe Lemzo Diamono, Pape Diouf fait ses débuts en solo en 1998 et, avec l’aide de son groupe, la Génération Consciente, revitalise le son classique m’balax de Dakar. Ses chansons émouvantes, sa voix captivante et sa présence charismatique sur scène lui ont valu une véritable superstar en Afrique de l’Ouest.
  1. Macky Sall

La décision du président sénégalais de ne pas solliciter un 3e mandat a levé la forte hypothèque qui pesait sur la présidentielle de 2024. Avec cette décision, Macky Sall remet la démocratie sénégalaise sur orbite. En faisant cette forte annonce, le chef de l’État a désamorcé une bombe politique qui aurait pu mener le pays vers des lendemains incertains ». La CEDEAO a chanté le leadership exemplaire e Macky Sall dans le processus d’intégration régionale et leur contribution à l’enracinement des valeurs de paix, de démocratie et de solidarité en Afrique de l’Ouest.

  1. Ousmane Sonko

Avec deux procès remportés contre l’Etat du Sénégal l’opposant, Ousmane Sonko revient dans la course à la Présidentielle. Deux décisions du tribunal de Dakar et de Ziguinchor lui permettent d’être candidat au scrutin du 25 février 2024. Mais la route vers la magistrature suprême reste semée d’embûches. Poursuivi dans plusieurs affaires, Ousmane Sonko avait été radié des listes électorales en août, deux mois après avoir été condamné à deux ans de prison ferme pour « corruption de la jeunesse » dans un dossier qui l’opposait à Adji Sarr, une employée d’un salon de massage qui l’accusait de l’avoir violée. Il est en détention depuis fin juillet, mais pour d’autres chefs d’inculpations : il est poursuivi pour appel à l’insurrection et atteinte à la sécurité de l’Etat. Il a en outre été condamné à six mois de prison avec sursis pour diffamation et injure publique à l’encontre du ministre du tourisme, Mame Mbaye Niang.

  1. Khalifa Sall

Khalifa Ababacar Sall, tel un sphinx qui renait de ses cendres. En l’espace de 30 mois, Khalifa Ababacar Sall avait connu les pires déboires de sa vie politique. Exclu du parti socialiste au sein duquel il a milité depuis son adolescence, emprisonné, élu député, puis déchu de son mandat suite à la levée de son immunité, empêché de se présenter à la présidentielle de février 2019, révoqué de sa fonction de maire de Dakar, il ne pouvait espérer pire. Mais aujourd’hui, après avoir touché le fond, le leader socialiste tel un sphinx s’impose comme un candidat très sérieux à la succession du président Macky Sall.

  1. Marieme Faye Sall

Femme d’influence, c’est en coulisses qu’elle officie. La Première Dame Marième Faye Sall est toujours à la rescousse des nécessiteux. À travers la Fondation Servir le Sénégal, l’épouse du Président Macky Sall a marqué son empreinte en donnant un autre sens au social dans le pays. Entre interventions d’urgences, évacuations internationales et prises en charge rapides, Marième Faye Sall apporte son soutien aux Sénégalais démunis.

  1. Guy Marius Sagna

C’est un activiste avec un vrai ancrage, qui assume ses fragilités et ses impuissances, mais qui n’abdique pas la lutte. Il a été l’un des acteurs majeurs de la scène politique sénégalaise cette année. Arrêté, incarcéré, puis libéré provisoirement par le régime de Macky Sall, pour ses prises de position et déclarations, l’activiste Guy Marius Sagna incarne une nouvelle génération de la lutte anti-impérialiste avec son collectif « FRAPP France Dégage ». Candidat à la candidature pour la Présidentielle, il est considéré comme l’un des plans de Ousmane Sonko dont il est le « doublon ».

  1. Karim Wade

Depuis bientôt dix ans, l’affaire Karim Wade rythme la vie politique sénégalaise. Condamné pour enrichissement illicite, en mars 2015, à six années de prison et 138 milliards de francs CFA d’amende (210 millions d’euros), Karim Wade avait été gracié en juin 2016 par le président Macky Sall. Depuis lors, il réside au Qatar.  Avec le dialogue national, Karim Wade est remis dans le jeu politique. Il sera certainement à la Présidentielle de Février 2024. Son retour est annoncé lors de la campagne électorale.

  1. Sekou Dramé

Son parcours est impressionnant et montre que seul le travail paie. Directeur résidentiels, professionnels et entreprises (2006/2007) ; Directeur du Pôle Opérations et Maintenance des Réseaux (2008/2009) ; Directeur du Pôle Exploitation de Réseaux et du SI (2008/2012) ; Directeur général Adjoint et Directeur des Services aux entreprises et opérateurs à Orange Mali (2012/2014) ; Directeur des entreprises à Sonatel et Sonatel Business Solutions (2014/2016) ; Directeur général de Orange Sierra Léone (2016/2018). Sékou est respecté et surtout apprécié pour sa compétence et son expertise brillante des télécoms. La Sonatel a levé 75 milliards FCFA sur le marché financier de l’UEMOA à travers la titrisation de ses créances.

  1. Me Ciré Clédor Ly

Il est considéré comme le meilleur avocat procédurier de l’Afrique francophone. Avocat du barreau de Dakar depuis près de 30 ans, Me Ciré Clédor Ly, son expérience dépasse les frontières sénégalaises.  D’innombrables chefs d’Etat africains ont fait appel à lui.  C’est le cas du couple Gbagbo. Avec le dossier Ousmane Sonko, Me Ciré Clédor est donc dans son élément, habitué qu’il est aux affaires complexes et médiatisées.  S’il n’est pas le meilleur parmi les avocats du maire de Ziguinchor, il fait partie des plus à même le tirer des griffes de la justice.

  1. Sadio Mané

A 31 ans, l’attaquant international sénégalais aux 99 sélections figure dans le top 10 des joueurs les mieux payés au monde. Il n’aura pas attendu la fin de sa carrière de footballeur professionnel pour devenir dirigeant de club. L’attaquant international sénégalais (99 sélections), qui évolue à Al-Nassr en Arabie saoudite, est devenu au mois de janvier actionnaire majoritaire du Bourges Foot 18, actuellement. Il devrait acquérir près de 90 % des parts du club.

  1. Serigne Diouf

Serigne Diouf a été élu meilleur gardien de la 14e édition de la Coupe d’Afrique des Nations des moins de 17 ans. Cette récompense lui a été décernée au terme de la finale remportée par le Sénégal face au Maroc ce vendredi soir (2-1). Le jeune sénégalais avait évidemment une grosse concurrence puisque la distinction a changé de gagnant grâce à la victoire finale des Lionceaux.

  1. Anta Babacar Ngom

Jusqu’ici à la tête du champion avicole sénégalais Sedima, la fille du fondateur du groupe est candidate à l’élection de février 2024. Son profil séduit autant qu’il questionne. Jusqu’ici connue pour diriger le champion national de l’aviculture Sedima, la fille du fondateur du groupe entend incarner une candidature de rupture lors de la prochaine élection présidentielle prévue en février 2024 au Sénégal. Et pour cause : elle a moins de 40 ans, c’est une femme et elle est novice en politique, mais….

  1. Docteur Amadou Sall

Il est aujourd’hui l’une des figures de la recherche médicale du Sénégal : le Dr Amadou Sall, virologue, directeur de l’Institut Pasteur de Dakar depuis 2016. Fort de l’expérience de l’épidémie d’Ebola en 2014 et de la pandémie de Covid-19, ce spécialiste des arboviroses souhaite voir les avancées de la science appliquée directement aux problèmes de santé publique en Afrique. Il plaide pour la souveraineté sanitaire régionale, qui s’appuie sur une production locale des médicaments, des tests biologiques et des vaccins. Dans cet esprit, l’Institut Pasteur, qui produit le vaccin contre la fièvre jaune depuis plus de 80 ans, construit un nouveau site de fabrication de vaccins à Diamniadio.

  1. Seydou Bocar Yague

Maillon fort dans la chaine de commandement des forces de l’ordre, Seydou Bocar Yague s’est imposé au fil du temps comme une figure incontournable de la Police sénégalaise. Ceux qui le connaissent le décrivent comme un homme juste, pondéré et efficace qui fait montre d’un professionnalisme inégalable. C’est en avril 2021 qu’il a remplacé Ousmane Sy.  Il a beaucoup contribué à réduire l’insécurité galopante à Dakar et le reste du pays.

  1. Docteur Marie Khemesse Ngom Ndiaye

Son visage est devenu familier des Sénégalais avec la pandémie de covid-19. En faisant le choix de nommer Marie Khemesse Ngom, Macky Sall mise sur une professionnelle du secteur, une femme du sérail. Dans sa nouvelle station, la ministre de la Santé a relevé les tâches d’Hercule notamment le relèvement du plateau médical, et la restauration du rapport de confiance entre les Sénégalais et le corps médical.  Le centre de santé secondaire communautaire du quartier Montagne de Louga, inauguré en décembre a été baptisée au nom du Dr Marie Khémesse Ngom Ndiaye.

 

 

 

Vérifier aussi

telechargement 5

Urgent! Nécrologie : Mademba Sock, figure éminente du syndicalisme sénégalais, est décédé

Le syndicaliste sénégalais Mademba Sock est décédé dans la nuit de vendredi à samedi 15 …