mercredi , 11 décembre 2019
Rewmi.com / Economie / L’UGB remporte le 1er prix Nestlé Innovation Challenge

L’UGB remporte le 1er prix Nestlé Innovation Challenge

Des étudiants de l’université Gaston Berger de Saint Louis ont remporté le 1er prix Nestlé Innovation Challenge. En compétition avec 140 candidatures dans six pays africains subsahariens, Ces étudiants au nombre de trois ont travaillé sur la transformation de  typhas et vont bénéficier d’un accompagnement technique et financier d’une enveloppe de prés de six millions F Cfa.

Le 1er prix Nestlé Innovation Challenge  a été décerné aux étudiants de  l’université Gaston Berger de Saint-Louis. Au départ, 140 candidatures ont postulé à ce prix dans six pays africains subsahariens.  Selon le recteur de l’UGB, Pr Ousmane Thiaré, ce premier prix international remporté par les étudiants de l’UGB montre que leur université en est une d’excellence et que la formation délivrée est de qualité avec des apprenants bien formés. « Ce prix prouve que nous avons des étudiants qui sont porteurs d’idées et l’université est là pour les accompagner. Les étudiants qui ont été primés représentent toutes les universités sénégalaises à travers ce prix. Ceci est un exemple et tous les autres étudiants et enseignants de cette université doivent suivre cet exemple pour permettre aux universités sénégalaises de se hisser sur les standards internationaux », dit-il.  Et de renchérir: « Nous sommes dans la vallée du fleuve Sénégal et nous avons l’unité de formation et de recherche des sciences agronomes qui va fêter bientôt dix ans et qui forme des étudiants qui ont gagné ce prix. Le Sénégal est un pays qui doit miser sur l’agriculture et notre université l’a compris en mettant en place une unité basée sur l’agriculture et dont l’idée est de former les étudiants de les accompagner et de trouver des solutions». Revenant sur ce  projet présenté, le recteur souligne que les étudiants   ont réfléchi sur deux problèmes au niveau de la vallée concernant la réduction de typha avec la transformation de fer de cette plante.  Pr Thiaré indique qu’il  ya aussi la problématique de l’emballage  qui reste un souci pour les pays africains.  «Les étudiants primés vont bénéficier  d’accompagnement qui vont leur t permettre de trouver des solutions à nos problèmes », dit-il.

Pour la directrice du centre de développement pour l’Afrique subsaharienne de Nestlé,  Joelle Abega Oyouon, ce prix  a été lancé depuis le mois de mai dans six pays africains « Le but était d’aller à la rencontre des jeunes parce qu’il ya une richesse sur le continent avec  la jeunesse qui  est bouillante. Et nous avons noté qu’il ya beaucoup d’idées chez les jeunes et on veut les offrir un espace afin de  bénéficier du produit de nos chercheurs et de nos experts et de faire en sorte qu’à la fin qu’ils apprennent au delà de l’aspect technique mais comment rendre l’idée des outils  techniques auxquels ils n’ont pas accès », dit-elle. A l’en croire, le contenu de cette formation est un  accélérateur mis  en place  au  centre à Abidjan. «C’est un espace qui a des outils techniques  avec un  laboratoire qui passe du tout prototype à une échelle plus grande et de regarder tous les risques de  solution pour la rendre commercialement viable », renseigne-t-elle. Ce projet concerne également les emballages alimentaires  qui de son avis, doit être utilisé dans le marché international. «Nous proposons aux candidats de tester leur applicabilité de savoir  si on peut utiliser un produit en tenant compte de leur conservation », tient-il à préciser. En marge de cette rencontre, Nestlé et l’université Gaston Berger ont procédé à la signature de convention cadre.

NGOYA NDIAYE

 

Check Also

El hadji Malick Gaye, Dg Agetip : «Le déficit du financement des infrastructures en Afrique est estimé à 98 milliards de dollars »

Dakar  a cueilli  la 38e Assemblée générale des Agences d’exécution des travaux d’intérêt public (AGETIP) …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *