Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Séminaire intergouvernemental franco-sénégalais : Amadou Ba est « déjà » arrivé à Paris
Séminaire intergouvernemental franco-sénégalais : Amadou Ba est « déjà » arrivé à Paris

Présidentielle 2024: Amadou Ba invité de 7TV «Karim Wade et moi, on peut faire alliance»

Le candidat de Benno bokk yaakaar était l’Invité de MNF sur 7TV. Accusations de corruption de juges constitutionnels, sa fortune présumée, l’élimination de Karim Wade…, Amadou Ba dit tout. Mais sur Bassirou Diomaye Faye, il estime que ses projets visent à «détruire le pays».

Candidat de la coalition Benno bokk yaakaar, Amadou Ba a accordé un entretien à la 7Tv. L’Invité de MNF est revenu, entre autres sujets, sur le choix que le Président de la République a porté sur sa personne et tous les soubresauts qui s’en sont suivis. «Bby est une très grande coalition et le Président Macky Sall a marqué cette coalition.

Publicités

L’Alliance pour la République (Apr) qui est la plus grande frange de cette coalition a une relation particulière avec le Président Macky Sall. Il a fait son choix, et lorsque les gens ont su qu’on était dans le dernier virage, tout le monde a répondu présent et le Président de la République s’est investi pour cela, en parlant à tous les militants».

«Karim Wade et moi, on peut faire alliance»

Sur l’élimination de Karim Wade et les présomptions de corruption de juges du Conseil constitutionnel, le candidat de Benno en rigole. «Je me demande bien, à qui on peut donner les pots-de-vin et où les donner, et à quelles fins ? Cela pour qu’on élimine Karim ! Mais non ! Karim Wade, potentiellement, lui et moi on peut faire alliance». Sur sa fortune supposée, pour laquelle d’ailleurs, son adversaire, Bassirou Diomaye Faye, l’appelle à faire sa déclaration de patrimoine, il dit : «Dans ma carrière professionnelle, je rends grâce à Dieu, car il n’y a pas eu, ou tout au moins, il y a peu d’inspecteurs qui ont eu à gagner plus d’argent que moi dans leur carrière.

Lorsqu’on m’a demandé de faire ma déclaration de patrimoine, je l’ai fait lorsque j’étais ministre des Finances, à ma sortie du gouvernement, et lorsque j’ai été nommé Premier ministre. J’espère faire ma déclaration de patrimoine en tant que président de la République». Très pondéré, il s’est également exprimé sur les spéculations à son sujet. «On m’a accusé de tout. Auparavant, on disait que c’est moi qui finançais le Pastef, maintenant on dit que ce n’est pas vrai», a-t- il ajouté.

«Un choix entre la responsabilité et l’irresponsabilité»

Sur les candidats en lice, il a rappelé : «Nous sommes 19 candidats, c’est un «choix entre la responsabilité et l’irresponsabilité». Il ajoute : «Toutes les propositions dont on entend parler, c’est de l’anarchisme des propositions comme délocaliser la capitale, changer la monnaie qui ne reposent sur rien et dont le but est de détruire le pays».

Vérifier aussi

telechargement 1 11

Diminution de Certaines denrées, Contrôle des Prix…: Momar Ndao demande à l’Etat d’aller au bout de sa logique 

Momar  Ndao, président de l’Association des consommateurs du Sénégal (Ascosen) est revenu sur les questions qui restent …