jeudi , 23 janvier 2020
Rewmi.com / Economie / Sénégal-Japon: 2,400 milliardsFA pour améliorer des équipements 

Sénégal-Japon: 2,400 milliardsFA pour améliorer des équipements 

Le Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott et  AraI Tatsuo, Ambassadeur du Japon au Sénégal,  ont procédé  à Dakar à la signature d’un accord de don relatif au Projet d’amélioration des équipements du Centre de Formation professionnelle et technique Sénégal-Japon (CFPT).

Avec ce projet dont le coût est évalué à 495 millions de Yens, environ 2 milliards 400 millions de FCFA, le CFPT va s’enrichir de deux nouvelles filières : « chaudronnerie industrielle » et « froid et climatisation industrielle ». D’après Amadou Hott, ce don est le quatrième du genre destiné au CFPT pour soutenir son développement et renforcer son rôle de pôle sous régional de formation dans le cadre de la coopération sud-sud. Il a saisi cette  occasion pour glorifier l’apport du Japon dans le développement des ressources humaines.  A l’en croire, cette forte volonté de développer les ressources humaines dans « notre » pays, est certainement le soubassement des différentes interventions du Japon au bénéfice du CFPT. « Vous ne pouvez mesurer combien il est important, pour nos pays qui aspirent à l’émergence, de s’inspirer du modèle de développement du Japon. Votre pays, ne disposant que de faibles ressources naturelles, s’est très vite concentré sur son capital le plus précieux, à savoir la qualité de ses ressources humaines », a-t-il souligné. M. Hott a largement magnifié  l’exemplarité et le dynamisme des relations entre les deux pays, tout en se réjouissant du volume appréciable et de la qualité des interventions du Japon au Sénégal, notamment à travers l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA). A titre illustratif, le Ministre dira que le bilan global de cette coopération pourrait être résumé avec ces statistiques assez révélatrices : environ 569,7 milliards de FCFA, au titre de la Coopération financière non-remboursable ; 248,3 milliards de FCFA, au titre de la Coopération technique ; 257,1 milliards de FCFA, au titre des prêts  et plus de 1 000 volontaires envoyés au Sénégal. En effet,  note  un communiqué, cette nouvelle mutation s’inscrit en droite ligne de la politique du Gouvernement du Sénégal pour adapter les formations dispensées aux besoins de production, de transformation et aux métiers d’appui indispensables pour non seulement développer le Sénégal, mais aussi l’Afrique. Il s’agit du 4e financement non remboursable destiné au CFPT pour soutenir son développement.  Ce faisant, le Japon souhaite prendre une part active dans la formation de ressources humaines de qualité pour faire du Sénégal un pays émergent. C’est dans ce cadre, précise la source, que le Sénégal et le Japon commémoreront en 2020 le 60ème anniversaire de leurs relations diplomatiques et le 40ème anniversaire de l’envoi de volontaires japonais au Sénégal. Deux évènements fortement illustratifs de la solide amitié qui lie les deux peuples. Le Japon souhaite vivement que ce projet donne une nouvelle impulsion aux excellentes relations bilatérales avec le Sénégal.

 

Zachari BADJI

Check Also

Projet Promovilles : La banlieue fustige la lenteur des travaux

Les travaux lancés par Promovilles dans la banlieue, ont plongé dans le désarroi les populations …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.