Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Top Infos
Top Infos

Top Infos Rewmi du 14/05/2024

Top Infos Rewmi du 14/05/2024: Affaire Amy Ndiaye Gniby….Un bus TATA percute un taxi et fait deux morts à bord d’une moto…Émigration irrégulière à Mbour…Un directeur d’école meurt dans un accident de la route…Émigration irrégulière à Mbour….

 

Publicités

Un directeur d’école meurt dans un accident de la route

La communauté éducative de Linguère est endeuillée par la disparition tragique du directeur de l’école privée « les amis de François de Linguère ». Ferdinand Coly a perdu la vie, avant-hier dimanche, sur la route Saint -Louis -Louga dans une collision entre un taxi clando et un véhicule de 7 places. Le défunt était parti à Saint-Louis, la veille pour prendre part à une rencontre pédagogique entre les responsables des écoles catholiques de la zone Nord. Après la réunion, il a pris un taxi « Allo Dakar » pour rallier Louga. Malheureusement ledit véhicule qui roulait à vive allure est entré en collision avec un transport en commun qui circulait dans le sens inverse. Le directeur d’école et une dame sont décédés dans cet accident tragique.

Un bus TATA percute un taxi et fait deux morts à bord d’une moto

Encore des morts sur la route. Un accident de circulation survenu hier lundi à hauteur de la Foire a fait deux morts. C’est une collision qui s’est produite vers 15h entre un Bus TATA et un Taxi qui terminent leur course sur une moto-Jakarta qui avait à son bord, deux individus. Ces deux derniers ont perdu la vie sur le coup. Pour l’heure, le conducteur du bus a été arrêté par les éléments de la gendarmerie de la foire. 

Affaire Amy Ndiaye Gniby

L’affaire de la députée de BBY, Amy Ndiaye Gniby qui avait été agressée publiquement au sein du parlement par ses collègues Massata Samb et Mamadou Niang a été appelée, ce 13 mai, à la barre pour jugement en appel. Condamnés en première instance à 6 mois de prison et au versement de la somme de 5 millions de francs CFA à titre de dommages et intérêts à la plaignante, les députés du PUR ont fait appel à leur condamnation en juin 2023. L’affaire a été renvoyée au 8 juin prochain pour plaidoirie. Après avoir purgé la peine de 6 mois de prison ferme prononcée en première instance, Mamadou Niang et Massata Samb avaient comparu en liberté pour avoir bénéficié d’une liberté provisoire le 13 juin 2023. Les députés avaient été reconnus coupables de coups et blessures volontaires à l’encontre de la parlementaire Amy Ndiaye Gniby.

Affaire Wally Seck, Ibou Touré et Cie 

L’affaire de la Range Rover impliquant Wally Seck, Baye Fall, Massyla Niang et l’ancien footballeur international Ibou Touré, est loin de connaître son épilogue. Le dossier appelé devant la Cour d’appel de Dakar ce lundi 13 mai, n’a pas été retenu. Il a été renvoyé au 15 juillet prochain.

Les mis en cause n’ont pas comparus. Pour rappel, le chanteur Wally Seck, l’ancien footballeur international Ibou Touré et les autres protagonistes devaient comparaître devant le juge d’appel de Dakar pour leur implication présumée dans l’affaire du véhicule Range Rover. Ils sont poursuivis, aux côtés de Pape Massaly Niang, Serigne Mbacké Guèye alias Baye Fall, Sanou Kébé et Abdou Dieng, pour « association de malfaiteurs, escroquerie, faux et usage de faux dans un document administratif, ainsi que complicité. »

Téliko vs Madiambal 

Souleymane Téliko et Madiambal Diagne devaient comparaître ce lundi devant la Cour d’appel de Dakar. Mais l’affaire opposant le juge Téliko au journaliste et administrateur du groupe Avenir Communication a été renvoyée au 8 juillet prochain. Pour rappel, Madiambal Diagne a été condamné à 3 mois de prison assortis du sursis en sus d’une amende de 500.000 francs Cfa et 5 millions de francs à payer à l’ancien président de l’Union des magistrats sénégalais (Ums) pour diffamation.

Lors d’une sortie à l’émission « Jury du Dimanche », le patron de presse avait affirmé que le magistrat a été épinglé par l’UE dans un rapport officiel pour avoir perçu des frais de mission pour aller au Tchad alors qu’il a été totalement pris en charge par le gouvernement tchadien.

Émigration irrégulière à Mbour 

Les habitants de Mbour Teffess, un quartier de la commune de Mbour sont vent debout contre l’émigration irrégulière. C’est l’un des lieux les plus décimés de la ville côtière. Ne pouvant plus rester les bras croisés, les populations de ce quartier étaient ce lundi réunies pour peaufiner des stratégies. Dont les plus remarquables sont la dénonciation des organisateurs de ces voyages irréguliers et la mise en place d’une organisation dénommée Koureul Gui servant à lutter contre le fléau.

Le délégué du quartier Teffess, Ousseynou Ndoye, appelle l’Etat à prendre des mesures draconiennes contre ces « criminels », selon ses termes. Le vieux Ndoye ne rumine pas sa colère contre les convoyeurs de migrants. « Si j’étais l’Etat les convoyeurs qui organisent ces voyagent j’allais les condamner à vie. Le receleur qui joue l’intermédiaire entre le voyeur et le passeur, il faut le condamner de 40 à 50 ans de prison.

Émigration irrégulière à Mbour (suite)

Si cela est appliqué en six mois on ne verra plus de pirogue quitter ici pour rallier Barcelone », a confié le chef de quartier. En sus, les habitants du quartier ont formé des groupes de surveillance des plages. Mais selon la majorité d’entre eux tout doit commencer par la sensibilisation contre ces voyages périlleux. Ces jeunes s’entêtent toujours à croire que l’Europe est un eldorado. « Nous avons ici des gens très motivés. Ils passent la nuit sur la plage en train d’épier les moindres mouvements.

Si on nous donne les moyens, nous sommes capables d’arrêter ce fléau. Mais le problème est qu’un civile ne peut pas condamner un civile », a regretté le chef de quartier de Teffess. Koureul Gui du nom de l’organisation, chargée de la surveillance des plages appelle les autres zones d’embarcation à s’inspirer de leur exemple. « C’est une initiative phare qui doit être perpétuée dans le Sénégal », a conclu le vieux Ndoye.

Grève à la FASEG

L’amicale des étudiants de la Faculté des Sciences Économiques et de Gestion de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (FASEG) confrontée à des problèmes de note a fait face à la presse ce lundi, pour exiger de l’administration le rétablissement des étudiants dans leur droit. En effet, après les proclamations des résultats provisoires, des étudiants qui avaient passé l’examen sont marqués absents. D’autres qui avaient la moyenne se retrouvent avec une note de 04. Face à ces problèmes, l’amicale des étudiants de la FASEG a décrété une grève de 48h renouvelable pour exiger l’administration a repoussé les rattrapages jusqu’à lundi prochain pour régler le problème. 

Grève à la FASEG (Bis)

« Nous sommes là aujourd’hui pour faire un blocage des rattrapages que l’administration a voulu forcer. Depuis le début, à la sortie de la crise, nous avons passé des examens. L’Ucad à une nouvelle plateforme et là nous avons constaté que cette plateforme est bourrée d’erreurs. Il arrive qu’un étudiant qui passe son examen, et qui a une note, on lui met absent. Parce qu’il y a des délibérations provisoires, des réclamations et enfin des délibérations définitives. Et lors des délibérations définitives, l’étudiant se rend compte que ses réclamations n’ont pas été prises en compte. Soit il se retrouve avec une note de 04 alors qu’il avait 13, soit il est marqué absent.

Donc l’étudiant valide lors de la délibération provisoire et au moment de la délibération définitive, il ne valide pas », a déclaré Samba Sy président de la commission pédagogique de l’amicale des étudiants de la Faculté des sciences économiques et de Gestion de l’université cheikh Anta Diop de Dakar (Faseg).

Vérifier aussi

Karim Wade

Tabaski : Le message de Karim Wade au Président Diomaye

Du Qatar, Karim Wade a adressé un message à la communauté musulmane à l’occasion de …