lundi , 27 janvier 2020
Rewmi.com / International / Un éboueur licencié pour une photo sur Twitter

Un éboueur licencié pour une photo sur Twitter

Adama Cissé a été licencié par la société Derichebourg de son poste d’agent de propreté après la diffusion d’une photo de lui se reposant pendant sa pause.

Le 12 septembre 2018, Adama Cissé avait été pris en photo, à son insu, alors qu’il faisait une sieste, en plein cœur de Paris.

Le cliché de lui allongé sur le rebord d’une vitrine et diffusé sur Twitter, avait fait tiquer la mairie de Paris.

Aujourd’hui, les agents de la SNCF et de la RATP, en pleine grève, ont envahi le siège parisien de Derichebourg pour réclamer la réintégration d’Adama Cissé.

Après la publication de sa photo sur Twitter, la mairie de Paris avait alerté son prestataire privé, Derichebourg Polysotis.

Sur la base de cette image, Adama Cissé est accusé d’avoir contrevenu au règlement intérieur et aux engagements de son contrat de travail.

Il lui est aussi reproché d’avoir dépassé son temps de pause – ce qu’il conteste.

Il a été renvoyé en octobre 2018 et est désormais en situation de précarité puisque père d’un bébé de trois mois.

Il a attaqué son ancien patron aux prud’hommes. Le jugement sera rendu le 19 juin.

Licencié après 8 ans de service sans avertissement, le sort d’Adama Cissé émeut la toile et les milieux des syndicats en France.

Au 42ème jour de leur grève, les agents de la SNCF et de la RATP ont envahi le siège parisien de Derichebourg pour réclamer la réintégration d’Adama Cissé.

Ce dernier bien qu’appréciant la mobilisation des uns et des autres en appelle à « l’apaisement dans cette affaire, aussi bien vis-à-vis de son ancien employeur que de la personne à l’initiative de sa photo et du tweet incriminé ».

L’internaute accusée d’avoir dénoncé Adama Cissé sur Twitter est depuis lors victimes d’injures et de propos orduriers.

Son nom et sa photo circulent désormais sur le Web, accompagnés de messages d’insultes.

Adama Cissé souligne qu’il a « certes été victime lui-même de tweets relayés sur les réseaux sociaux au moment de son licenciement, mais ne souhaite pas que d’autres personnes subissent le déchaînement de l’opinion publique ».

Check Also

LE PM ET SON EX-ÉPOUSE ÉPINGLÉS DANS UN MEURTRE

Le Premier ministre du Lesotho et sa femme sont pris dans une enquête pour meurtre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.