Fronde au Ps

Par rapport à 2014, le Ps a perdu en nombre de maires, présidents de conseil départemental et conseillers municipaux. A l’époque, les Verts de Colobane contrôlaient la capitale. Désormais, Dakar est aux mains des «cousins», pour reprendre Cheikh Seck. Des «cousins» qui étaient pourtant exclus le 30 décembre 2017. Au-delà des Locales, les Socialistes ne digèrent toujours pas la mise à l’écart de leur Secrétaire générale comme déléguée régionale en charge du parrainage à Louga. Il sera question de fustiger cette décision du Président Macky Sall, révélée par Le Quotidien la semaine dernière. L’info a créé un profond malaise au sommet de l’establishment socialiste où certains membres ont tenté de la démentir. Mais la position de Aminata Mbengue Ndiaye a fragilisé le Ps. En s’engageant derrière Mamour Diallo contre Moustapha Diop, candidat de Benno BokK Yakaar à Louga, la présidente du Haut-conseil des collectivités territoriales «a prêté le flanc», selon des membres du Bureau politique.
Hier, des jeunes du parti ont tenu une conférence de presse pour fustiger la léthargie du Ps. Il s’agit de Mamadou Mbodji Diouf, Pape Sow, Pape Amadou Sall, Niokhobaye Diouf, Amadou Sow, entre autres responsables. Ils ont réclamé la tenue du congrès et une position claire sur les Législatives en 2022 et la Présidentielle de 2024. Pour eux, l’heure est venue de redynamiser le Ps. En interne, le Ps reproche au Président Macky Sall des tentatives de retrouvailles avec les Libéraux. «Macky est en train de se détacher du Ps», souffle un membre de la direction. Avec 15 députés, le parti va aussi tenter de dégager une position sur les prochaines élections législatives.

Publicités

Vérifier aussi

Appel à la résistance : La manifestation de Fippu sabotée

Une manifestation à l’initiative de Fippu qui venait d’être porté sur les fonts baptismaux a …