Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
CUSEMS
CUSEMS

Accalmie dans l’Enseignement du Moyen-Secondaire: Le SAEMSS et le CUSEMS suspendent leur mot d’ordre de grève 

Ce climat favorable pour l’école publique sénégalaise est le résultat de la récente rencontre entre les syndicalistes Ndongo Sarr et El Hadji Malick Youm respectivement Secrétaires généraux du CUSEMS et du SAEMSS avec leur ministre de tutelle. En effet, le 13 juin dernier, Cheikh Oumar Hanne avait d’emblée réaffirmé sa disponibilité et son engagement à trouver des solutions aux préoccupations longtemps (depuis avril 2023) soulevées par la partie syndicale. 

Ce face à face entre les parties prenantes va permettre d’asseoir un climat favorable dans le secteur de l’éducation et de la formation. Car, selon les syndicalistes, après avoir condamné les saccages, destructions et incendies notés dans plusieurs établissements scolaires lors des manifestations violentes de ces derniers jours et condamné les nombreuses arrestations d’élèves et d’enseignants, le ministre de l’éducation nationale s’est engagé à lever les sanctions contre les collègues de Diouloulou, arrêter les ponctions sur les salaires des enseignants, prendre les mesures importantes pour la décrispation de la crise, convoquer le Comité de suivi des accords le jeudi 22 juin 2023, confirmer une rencontre avec le Ministre de l’Urbanisme le jeudi 15 juin 2023, démarrer de toutes les formations au niveau de la FASTEF à partir du lundi 17 juillet 2023 et démarrer la formation des MEPS dès le mois de juillet 2023 », informent les secrétaires généraux du SAEMSS et du CUSEMS.

Publicités

Prenant acte de ces engagements fermes du Ministre de l’éducation nationale et de la situation, le SAEMSS et le CUSEMS décident de suspendre leur mot d’ordre et exigent du Gouvernement le strict respect des échéances retenus. Cependant, Ils réaffirment leur intransigeance par rapport à l’apurement du passif social et au strict respect des principes de l’Etat de droit.

 En outre, les secrétaires généraux ont relevé les manquements notés dans les rapports produits par les autorités académiques de Ziguinchor et sur la base desquels les collègues de Diouloulou ont été lourdement condamnés. Ils ont ainsi demandé au Ministre l’annulation pure et simple des sanctions afin de restaurer le calme et la stabilité dans la localité. Enfin, les secrétaires généraux ont dénoncé les prélèvements excessifs et arbitraires sur les salaires des enseignants fonctionnaires, professeurs contractuels et chefs d’établissements.

En outre, le Secrétariat permanent du SAEMSS le Directoire du CUSEMS, signataires du présent communiqué, font savoir que pour l’exécution de ces décisions, la DAGE du ministère de l’éducation a d’ores et déjà entrepris le transfert des fonds nécessaires pour la prise en charge des stagiaires. Pour rappel, ces syndicats de l’enseignement moyen secondaire avaient secoué et tenu en haleine les élèves depuis belles lurettes suscitant d’ailleurs de nombreuses interrogations sur un éventuel impact négatif sur le quantum horaire et ou le déroulement des apprentissages du second semestre.

Vérifier aussi

72 heures de Médina Baye: Un guide religieux étale son désaccord concernant l’absence du Président Diomaye Faye. 

La cité de Médina Baye a clôturé ce vendredi l’édition 2024 des « 72 heures …