AMINATA TOURE : «La politique ne saurait jamais nous diviser »
AMINATA TOURE : «La politique ne saurait jamais nous diviser »

AMINATA TOURE : «La politique ne saurait jamais nous diviser »

La politique ne saurait être un facteur d’instabilité sociale dans un pays comme le Sénégal. C’est du moins l’avis de Aminata Touré, tête de liste nationale de la coalition BBY. Ça c’est très important. Et c’est une très belle leçon pour tous. Car le Sénégal est uni et indivisible. La politique ne saurait jamais nous diviser », a laissé entendre Aminata Touré qui entame aujourd’hui la neuvième journée de campagne électorale dans la région de Kolda…

Gouloumbou, porte de sortie du Sénégal Oriental et point d’entrée du Fouladou, en ce début de la neuvième journée, Mimi Touré a souligné la parfaite harmonie et la cohésion sociale dans lesquelles vivent les populations de Gouloumbou. « Je salue votre cohabitation, le maire l’a rappelé, nous sortons de la région de Tambacounda pour entrer dans la région de Kolda. Le territoire des hommes fiers. Mais ici, vous nous avez donné une belle leçon de vivre ensemble. Partagez tout ce qui vous unit dans la paix et la cohésion sociale. Ça c’est très important. Et c’est une très belle leçon pour tous. Car le Sénégal est uni et indivisible. La politique ne saurait jamais nous diviser », a laissé entendre Aminata Touré qui entame aujourd’hui la neuvième journée de campagne électorale dans la région de Kolda…

Publicités

Candidate à Dakar lors des élections locales de 2014, Aminata Touré est largement battue par le maire sortant, Khalifa Sall, et démise de ses fonctions dans la foulée. Elle est alors nommée au poste flou « d’envoyée spéciale du président de la République », une traversée du désert avant de prendre la tête du Conseil économique, social et environnemental (CESE) en 2019, jusqu’à son remplacement, par Idrissa Seck, en octobre 2020. Et la revoilà donc au premier plan pour ces législatives. « Battante », « travailleuse », « efficace », selon des proches, Aminata Touré n’a pourtant jamais été élue. « Elle n’a aucune base politique », tacle un opposant.

Sur le terrain, dans le nord et l’est du pays, depuis le début de la campagne, la tête de liste Benno Bokk Yaakaar défend le bilan du chef de l’État et promet une majorité confortable à l’Assemblée.

Rappelons que la coalition Benno Bokk Yaakaar participe à ces législatives sans liste nationale de suppléants puisque celle-ci a été rejetée par le Conseil constitutionnel, pour défaut de parité.

Vérifier aussi

Nouveau Gouvernement: Le ministère de la Femme gommé du nouveau appareil gouvernemental

De façon nette et claire, notamment dès le 1er tour et par un vote massif de 54,28%, …