mort covid

An 1 du Covid : Retour sur une épidémie qui a tué 880 Sénégalais

L’épidémie de Covid-19 a pesé sur les soins et le moral des Sénégalais et bouleversé leur quotidien en 2020. Une année ponctuée de semi-confinements et de couvre-feux. Et le début 2021 reste anxiogène malgré les espoirs de sortie de crise suscités par la vaccination. Retour en dates sur une épidémie qui a mis l’économie à terre et emporté 880 Sénégalais

2 mars 2020- 2 mars 2021 : il y a un an, jour pour jour, le Sénégal avait signalé son premier cas de Covid-19, devenant ainsi le quatrième pays africain à confirmer le virus. Le patient est un ressortissant français et un résident du Sénégal qui est rentré à Dakar le 26 février. Le patient avait séjourné dans la ville de Nîmes, dans le Sud de la France, ainsi que dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. Un cas qui en causera d’autres. A ce jour, le Sénégal enregistre 880 décès, 34 mille 732 cas déclarés positifs, dont 29 mille 161 guéris. La première personne décédée, le 31 mars 2020, est Pape Diouf, ancien président de l’Olympique de Marseille. Il était placé en réanimation à l’hôpital Fann de Dakar.

L’état d’urgence décrété le 23 mars 2020

Le lundi 23 mars 2020, le Président  Macky Sall a décrété « l’état d’urgence » sur l’ensemble du territoire national assorti d’un couvre-feu de 20 heures à 6 heures du matin.  Auparavant, le trafic aérien depuis et vers le Sénégal a été suspendu le 20 mars. Les frontières terrestres sont également fermées. A la même, il est décidé de la fermeture des mosquées et lieux de cultes dans la région de Dakar. Toutes les manifestations publiques sur l’ensemble du territoire national sont interdites le 14 mars Les cours dans les écoles et les universités ont été suspendus à partir de lundi 16 mars pour trois semaines avant d’être prolongés, Le 20 avril, il a été décidé du port obligatoire d’un masque dans les services de l’administration publique qu’elle qu’en soit le mode de gestion, les services du secteur privé, les lieux de commerce et les moyens de transport. Les déplacements entre les régions du pays sont suspendus jusqu’à nouvel ordre.

Le président de la République, lors d’un discours à la nation le 11 mai 2020, a annoncé un assouplissement de l’état d’urgence. La durée du couvre-feu a été ramenée de  21 heures à 5 heures, au lieu de 20 heures à 6 heures. Le rapatriement des corps des Sénégalais décédés à l’étranger est accepté.

Levée de l’état d’urgence et du couvre-feu le 30 juin à 23 heures

Le 15 juillet, il a été décidé de la réouverture des vols internationaux et du transport interurbain. Réaménagement de la durée du couvre-feu, désormais fixée entre 23 heures et 5 heures.

Pour atténuer l’impact économique de cette crise, l’Etat a mis en place un fonds « de riposte et de solidarité » doté de 1 000 milliards de francs CFA. Dans le détail, 64,4 milliards CFA destiné au secteur de la santé pour couvrir toutes les dépenses liées à la riposte contre le COVID-19. 15,5 milliards CFA pour le paiement des factures d’électricité des ménages abonnés de la tranche sociale, pour un bimestre, soit environ 975 522 ménages. 3 milliards CFA, pour la prise en charge des factures d’eau de 670 000 ménages abonnés de la tranche sociale, pour un bimestre.  69 milliards CFA, au lieu des 50 initialement prévus, pour l’achat de vivres au bénéfice d’un million de ménages éligibles.  12,5 milliards CFA, pour aider la diaspora.

Soutien aux entreprises

302 milliards CFA ont été payés aux fournisseurs de l’Etat. 100 milliards CFA ont été distribués aux  les secteurs de l’économie les plus durement touchés par la crise, notamment les transports, l’hôtellerie mais également l’agriculture,  200 milliards CFA aux entreprises affectées, selon une procédure allégée, Il a eu aussi le remboursement des crédits de TVA dans des délais raccourcis pour remettre de la trésorerie aux entreprises. L’Etat a procédé au différé de paiement des impôts et taxes jusqu’au 15 juillet 2020 pour les Petites et Moyennes Entreprises dont le chiffre d’affaires est inférieur ou égal à 100 millions, Il y a une remise partielle de la dette fiscale constatée au 31 décembre 2019, due par les entreprises et les particuliers, pour un montant global de 200 milliards.

Le 6 janvier 2021, le Chef de l’Etat décrète l’instauration d’un couvre-feu de 21 h à 5 h dans les régions de Dakar et Thiès. La mesure, a été prolongée et devrait prend fin au 20 mars 2021.

Enfin un vaccin !

Le mercredi 17 février 2021, le Sénégal a reçu 200.000 doses du vaccin contre le Covid-19 du laboratoire chinois Sinopharm dont 10 % ont été mises à disposition de deux pays voisins, la Guinée-Bissau et la Gambie. La cargaison partie de Chine est arrivée dans la soirée à bord d’un avion de la compagnie nationale Air Sénégal. Le 23 février 2021, la  campagne de vaccination est lancée sur toute l’étendue du territoire national. Les doses sont destinées aux cibles prioritaires : le personnel de santé et les personnes de plus de 60 ans souffrant de comorbidité, ce qui représente 3,5 millions de personnes.

M. BA

Check Also

Bara Gaye, élu meilleur Maire du Département de Keur Massar

Bara Gaye : Pastef dément le rejet de sa candidature

Rififi autour de la candidature de Bara Gaye à la mairie de Yeumbeul Sud. Bara …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rewmi

GRATUIT
VOIR