Arrestation de Mame Diarra Fam et Déthié Fall: Yaw dénonce le silence de l'Assemblée nationale
Arrestation de Mame Diarra Fam et Déthié Fall: Yaw dénonce le silence de l'Assemblée nationale

Arrestation de Mame Diarra Fam et Déthié Fall: Yaw dénonce le silence de l’Assemblée nationale

Yewwi ne digère pas l’emprisonnement des députés Mame Diarra Fam et Déthié Fall qui seront jugés en audience spéciale le lundi 27 juin prochain. Les leaders de la coalition dénoncent le silence de l’Assemblée nationale.

Mame Diarra Fam et Déthié Fall ne seront pas les seuls à comparaître à la barre lundi prochain. Les 84 autres personnes arrêtées en marge de la manifestation interdite du 17 juin dernier, seront également jugés pour participation à un attroupement, actions diverses, port et détention illégale d’armes. Ils sont répartis dans sept procédures.

Après le report du procès, le premier adjoint au maire de la ville de Dakar s’est défoulé sur le président de l’Assemblée nationale. « Nous n’avons plus d’Assemblée nationale dans ce pays. Si Moustapha Niass avait joué son rôle, Déthié Fall et Mame Diarra Fam ne seraient pas ici », s’est indigné Abass Fall qui indique que l’opposition va poursuivre son plan d’action pour la libération des otages politiques. « Nous allons manifester avec nos klaxons et casseroles pour montrer à Macky Sall que le pays ne lui appartient pas. Le 29 juin, nous allons ressortir dans la rue et nous allons manifester pour dire non à cette dictature qui n’est plus rampante. Les gens se sont battus pour que la démocratie règne dans ce pays. Ce n’est pas aujourd’hui qu’on va accepter que Macky Sall continue à vouloir détruire la démocratie », a-t-il asséné.

Pour le chargé de la communication de « Yewwi Askan Wi », le silence de l’Assemblée nationale est intriguant et coupable. « On ne peut pas arrêter un député sans l’autorisation de l’Assemblée nationale. L’Assemblée est en session. Le président est le protecteur de l’immunité parlementaire des députés. C’est une institution, elle est sacrée. On l’a désacralisée et le président de l’Assemblée n’a jusque-là pipé mot. Il fait preuve de complicité politique du fait de ses intérêts, de ses positions.

Ce qui est extrêmement grave dans un État de droit », s’est offusqué Abdou Aziz Mbodji. Qui enchaîne : « C’est dans leur législature qu’on arrête des députés sans l’autorisation du parlement. Le président Macky Sall veut décapiter, achever la coalition Yewwi Askan Wi ».

KADY FATY

 

A propos de Mor Fall

Check Also

Drame à Kafountine: Macky compatit, Sonko réclame une enquête

Drame à Kafountine: Macky compatit, Sonko réclame une enquête

Le Président de la République, a réagi à la disparition de plusieurs migrants clandestins occasionnée …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rewmi Actu

GRATUIT
VOIR