Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Affaire Sweet Beauty:  Le tribunal renvoie le délibéré au 14 Février 
affaire "SWEET BEAUTY": affaire Adji Sarr-Sonko

Audience Spéciale Adji Sarr-SONKO: Pastef dénonce une violence d’Etat exercée contre ses membres et appelle à la résistance

À la veille du procès en appel de son leader, Ousmane Sonko, contre la masseuse Adji Sarr, le Pastef a fait un point de presse pour dénoncer un « acharnement» exercé sur ses membres et son leader, cherchant à le mettre hors circuit. Les camarades du maire de Ziguinchor appellent à la résistance pour l’entrave à la liberté de déplacement, de circuler et de manifester de leur leader.

S’appuyant sur l’article 8 de la Constitution du Sénégal, Pastef condamne et dénonce vigoureusement les atteintes contre les libertés des individus que l’état du Sénégal exerce contre ces membres et leur leader Ousmane Sonko. Ce dernier qui a chaque veille de procès voit sa maison bunkerisée par les FDS ou bien lui choisissent l’itinéraire à prendre. Pastef les patriotes a appelé ses camarades cadres à, en plus de la réflexion et du financement, engager la résistance. « Un cadre c’est la connaissance et les moyens financiers et nous sommes très en avance sur ce point par ce que, nous sommes en train d’écrire le programme que Ousmane Sonko doit présenter aux sénégalais pour les élections présidentielles de 2024, et ça prouve qu’on n’envisage pas ces élections sans notre leader. Nous n’avons pas de plan A ni de plan B.

Publicités

Les cadres donnent tout pour la bonne marche du parti Pastef les patriotes, tout ce qui reste à faire maintenant c’est la « résistance ».  Nous appelons à tous les cadre patriote à se mobiliser tous comme un seul homme pour résister face à l’oppression parce que c’est un droit conféré par la constitution ». Les militants de Pastef patriotes avec tous les groupements affiliés au parti (les artisans, les femmes, les jeunes et cadres), restent inflexibles dans leur conviction : « Le dossier Adji Sarr est vide ». Ce qui, selon eux, légitime davantage leur appel à la résistance, pour mettre fin aux dérives du régime du président Macky Sall. On t’ils souligné avant Ces militants ont, par ailleurs, rappelé les conditions sans lesquelles leur leader n’ira pas au tribunal demain. 

Pour finir, ils ont aussi exigé la libération « des détenus politiques », notamment les cadres et militants de Pastef, mais aussi les membres de la société civile et les journalistes dont les intimidations et arrestations s’accentuent de jour en jour. 

Rosita Mendy

Vérifier aussi

Coopération culturelle/ SENEGAL-ESPAGNE : Un graffiteur et un pianiste en agents de renforcement de l’axe Dakar-Madrid

 Deux artistes espagnols de renom, un graffiteur et un pianiste, séjournent actuellement au Sénégal, dans …