Barthélémy Diaz
Barthélémy Diaz

Barthelemy s’énerve suite à l’attaque de sa maison: « Je le jure sur la bible, celui qui osera s’attaquer à ma famille… »

Le maire de la ville de Dakar, Barthelemy n’y est pas allé avec le dos de la cuillère. Sa maison attaquée par quatre jeunes, ce dernier a fait dans la menace. Et compte se faire justice himself.

Le maire de Dakar Barthélémy Diaw n’a pas mis de gants pour assener ses vérités à l’endroit de ses comploteurs. Ce dernier lors d’une émission télé diffusé en direct dans la soirée a mis les points sur les « i ». « Je jure devant Dieu et sur la bible, celui qui va bruler ma maison n’est pas encore né. Deux d’entre eux n’habitent pas à Dakar.  J’ai demandé à mes gardes du corps de remettre leurs téléphones aux enquêteurs » a asséné le maire de la ville de Dakar. Dans le même ordre d’idées, il déclare : « il y a un jeune qui habite Mermoz sacré cœur et qui a été aidé par un responsable de parti qui habite Ouakam.

Au total, ils sont quatre (4) jeunes interpellés. »  Interpellé sur le responsable de ce parti, s’agit-il de Pastef, Barth sera pauvre en parole mais tout laisse croire qu’il s’agit d’Ousmane Sonko et de ces jeunes. « Très en verve, Barth indique qu’il n’est pas fautif des déboires de personne. « Ce pays est  sur la pente raide. Mais je sais ce qui se passe mais que les gens arrêtent car je sais ce qui se passe », a-t-il clos la débat.

Sur l’affaire de viol présumé, il lave à grande eau Ousmane Sonko et fait savoir que « c’est une stratégie pour écarter les potentiels candidats. J’ai lutté pendant des années pour  en arriver là où nous sommes. » Pour lui, le dialogue est un symbole de l’arbre à palabre car « il s’agira de trouver des consensus forts. Comme je l’ai dit, balle à terre. Il faut discuter. »  Néanmoins, Barthélémy Dias a déclaré qu’il en participera pas au dialogue car dit-il, « je n’ai  pas reçu les termes de références. Je n’ai  pas pu avoir Khalifa Sall au téléphone car il y’avait de gens qui étaient chez moi pour leur affection suite à l’agression des jeunes. Mais je confirme que je n’y serai pas car j’y serais que quand ils vont parler de choses sérieuses. Il n’y pas d’objectivité et je n’ai pris aucun risque ni d’engagement. » S’agissant de Yewwi Askan Wi, il assène : « vous n’avez jamais entendu cette coalition lutter pour Khalifa Sall. » 

MOMAR CISSE 

 

Vérifier aussi

Justice : une grève de 72 h

Le syndicat des travailleurs de la justice (Sytjust) a entamé hier une grève de 72 …