CASAMANCE : Une opération militaire lancée contre des bases du MFDC

L’Armée sénégalaise est en train de mener une opération dans le Nord Sindian (Bignona, sud) visant à démanteler des bases du Mouvement des forces démocratiques de Casamance.

Des coups ont été entendus dimanche, une bonne partie de la journée dans plusieurs localités du Nord Sindian qui abrite d’importantes bases rebelles. Plusieurs colonnes militaires ont rejoint le Nord Sindian samedi pour renforcer le dispositif sécuritaire sur place.

Publicités

‘’Le démantèlement des bases de la faction du MFDC dirigée par Salif Sadio situées sur le long de la frontière Nord est l’objectif principal de cette opération en cours’’, a précisé la Direction de l’information et des relations publiques des Armées (DIRPA) . L’opération en cours vise également à ‘’détruire toutes les bandes armées menant des activités criminelles dans la zone et neutraliser toute personne ou entité collaborant directement ou indirectement avec elles’’, souligne-t-elle dans un communiqué.

La DIRPA ajoute que les Armées sénégalaises restaient ‘’déterminées à poursuivre ces actions de sécurisation et à préserver à tout prix l’intégrité du territoire national’’. Il y a un peu moins de deux mois, des accrochages entre des rebelles du camp de Salif Sadio et des militaires sénégalais en mission en Gambie avait fait des morts de part et d’autre. Sept soldats sénégalais avaient été pris en otage pendant plusieurs jours avant d’être libérés par le chef rebelle irrédentiste.

Le Sénégal, à l’image des autres Etats membres de la CEDEAO, demeure « préoccupé par les menaces sécuritaires de notre sous-région », a déclaré le directeur de cabinet du ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Malick Diouf.
’’Le Sénégal, à l’image des autres Etats membres, demeure préoccupé par les menaces sécuritaires de notre sous-région parce qu’elle est confrontée, ces dernières années, à une vague de violences’’, a-t-il dit. Il représentait, lundi, la ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Aïssata Tall Sall, à l’atelier de formation sur la Reforme et la gouvernance du secteur de la sécurité RGSS) de la CEDEAO. La rencontre est axée sur le thème : « Renforcement des capacités des parties prenantes et des Institutions du secteur de la sécurité et des domaines de contrôle pertinents au sein des Etats membres de la CEDEAO ».
Le représentant de la délégation de l’Union européenne (UE), Christoph Belzer, a déclaré : ’’l’UE espère que la diffusion du cadre politique régional et son adaptation aux contextes nationaux amélioreront les capacités qui auront un impact direct sur la vie quotidienne des citoyens ouest-africains’’. Il a invité ’’toutes les parties prenantes à soutenir les efforts visant à domestiquer les orientations contenues dans cet important document au Sénégal et à travers l’Afrique de l’Ouest, car il représente la pierre angulaire d’une approche intégrée de la RGSS’’.
’’Ces orientations reflétées dans le programme du présent atelier de formation comprennent, entre autres, l’Etat de droit et la justice, la gestion des menaces maritimes, la promotion de la gouvernance démocratique et de la recevabilité dans les appuis externes fournis pour la RSS, et enfin et surtout l’intégration de la dimension de genre dans les processus de RSS’’, a-t-il souligné.

Vérifier aussi

Agression de Maimouna Ndour Faye : L’Union Nationale des photojournalistes du Sénégal (UNPJS) condamne

L’Union Nationale des photojournalistes du Sénégal (UNPJS) condamne avec la dernière énergie la tentative d’assassinat …