Coupe du monde 2022: La Russie chamboule tout

L’invasion russe en Ukraine va avoir un impact sur la suite des coupes d’Europe ainsi que les barrages de la Coupe du monde 2022 en zone Europe.

Alors que l’Uefa a déjà décidé de retirer l’organisation de la prochaine finale de la Ligue des Champions (28 mai) à Saint-Pétersbourg, l’invasion de l’Ukraine par la Russie, dans la nuit de mercredi à jeudi, devrait avoir d’autres répercussions sur le football européen. Et ce, très rapidement.
Si l’Ukraine n’est plus représentée en Coupe d’Europe (le Dynamo Kiev et le Shakhtar Donetsk ont fini derniers de leur groupe de Ldc), deux clubs russes sont encore en lice en Ligue Europa : le Spartak Moscou, qualifié en 8e de finale, et le Zénith, opposé au Betis en barrage (avec un retour jeudi en Andalousie). L’Uefa devrait avoir du mal à exclure le Spartak et le Zénith aussi rapidement, mais il sera difficile de maintenir le match à domicile de ces deux équipes en 8e de finale (si le Zénith passe), ces prochaines semaines (10 et 17 mars).

La Fifa, de son côté, a plus de temps pour prendre une décision forte. Et encore, les barrages de la Coupe du monde 2022 en zone Europe arrivent très rapidement (24 et 29 mars). La Russie est censée recevoir la Pologne en demi-finales de son barrage et aura l’avantage de recevoir en cas de qualification en finale, contre la Suède ou la République tchèque.
Dans un communiqué commun, les fédérations des trois pays, qui accompagnent la sélection russe dans ce «Final Four», annoncent qu’elles n’iront pas jouer en Russie et attendent «de la Fifa et de l’Uefa qu’elles réagissent immédiatement pour présenter des solutions alternatives». Le Russie-Pologne pourrait être inversé et se tenir à Varsovie, par exemple. Mais la sélection russe peut-elle être purement et simplement disqualifiée par l’instance internationale ?

Roman Abramovich a communiqué samedi sur la guerre en Ukraine. L’oligarque russe de 55 ans est présenté comme un proche de Vladimir Poutine, puisqu’il a été un Conseiller, il y a 20 ans, du chef d’Etat russe qui a décidé d’envahir l’Ukraine. Le propriétaire de Chelsea, dans le viseur des médias britanniques, a ainsi expliqué qu’il prenait du recul avec le club londonien.
«J’ai toujours pris des décisions dans l’intérêt du club. Je reste attaché à ces valeurs. C’est pourquoi je confie aujourd’hui aux administrateurs de la Fondation caritative de Chelsea, la gestion et les soins du Chelsea Fc. Je pense qu’ils sont actuellement les mieux placés pour défendre les intérêts du club, des joueurs, du staff et des supporters», a lancé le milliardaire, à la tête des Blues depuis 2003.

Vérifier aussi

Top Infos

Top Infos Rewmi du 27/02/2024

Top Infos Rewmi du 27/02/2024: Réouverture du campus social de l’UCAD….Litige foncier à Ndayane…Amy Dia …