Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64

Covid-19 : Une lueur d’espoir est née avec la découverte d’un homme possédant des super anticorps contre le coronavirus

L’écrivain américain John Hollis, 54 ans, a cru qu’il allait contracter le COVID-19 lorsqu’un ami avec qui il partageait une maison a été infecté et est tombé gravement malade en avril 2020. Hollis pensait simplement qu’il avait eu de la chance de ne pas contracter la maladie.

Publicités

En juillet 2020, de manière tout à fait fortuite, Hollis a mentionné cette cohabitation avec une personne très malade lors d’une conversation avec le docteur Lance Liotta, professeur à l’université George Mason, aux États-Unis, où Hollis travaille sur dans la communication. M. Liotta, qui mène des recherches sur les moyens de combattre le coronavirus, a invité M. Hollis à se porter volontaire pour participer à une étude scientifique sur le virus en cours de développement à l’université.

Hollis a ainsi découvert que non seulement il avait contracté le COVID-19, mais que son corps possédait des superanticorps qui l’immunisaient de manière permanente contre la maladie, c’est-à-dire que les virus pénétraient dans son corps, mais ne pouvaient pas infecter ses cellules et le rendre malade

Chez la plupart des gens, les anticorps fabriqués pour combattre le virus s’attaquent aux protéines des spicules du coronavirus, des formations en pointe à la surface du Sars-Cov-2 qui l’aident à infecter les cellules humaines. « Les anticorps du patient se fixent sur les spicules et le virus ne peut pas se fixer sur les cellules et les infecter », explique M. Liotta.

Le problème est que lorsqu’une personne entre en contact avec le virus pour la première fois, il faut du temps pour que son organisme produise ces anticorps spécifiques, ce qui permet au virus de se propager. Mais les anticorps de Hollis sont différents : ils attaquent diverses parties du virus et le tuent rapidement. Ils sont si puissants qu’Hollis est immunisé contre les variantes les plus récentes du coronavirus.

Les scientifiques étudient ces superanticorps de Hollis et de quelques autres patients comme lui dans l’espoir d’apprendre comment améliorer les vaccins contre la maladie. « Je sais que je ne suis pas la seule personne à posséder des anticorps de ce type, je suis seulement l’une des quelques personnes qui ont été découvertes« , déclare Hollis.

Vérifier aussi

Tournoi International de Judo: Amajelo et Asfa imposent leur suprématie

La 24ème édition du tournoi international de judo de Saint-Louis a pris fin dimanche avec …