Me Wade
Me Wade

Dauphinat au PDS : Me Wade, seul maitre du jeu

Me Abdoulaye Wade est la seule constante du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) depuis sa création. En fin manœuvrier abreuvé à la source de la «real  politique», il fait et défait sans grande peine. Ses potentiels dauphins ont tous fait les frais de son autorité.

Publicités

Depuis 1974, année de la création de son parti, Abdoulaye Wade est le seul à maîtriser les principes qui fondent l’idéologie du Parti Démocratique Sénégalais (PDS). C’est lui qui fixe les règles du jeu, au grand dam de ses dauphins. En effet, l’histoire de l’évolution du Pds renseigne que Abdoulaye Wade fait et défait ses dauphins, après leur avoir réservé un traitement spécial. Tous ses différents potentiels dauphins, qu’il a lui-même désignés à la tête du Pds pour lui succéder, sont passés à la trappe.

Le premier à en faire les frais a été Fara Ndiaye, un des co-fondateurs du parti. Pendant que tous les analystes avançaient le nom de Boubacar Sall, il mit sur orbite le professeur Serigne Diop. Mais la rupture entre les deux hommes ne tarda pas et Serigne Diop va créer son propre parti, le PDS/Rénovation. Ainsi, une équation à deux inconnus se présentera à <<Gorgui>>, celle de ses deux anciens ministres: Me Ousmane Ngom et Idrissa Seck.

Pour solutionner cette énigme, Abdoulaye Wade nomme le premier chargé de la gestion administrative du parti, et le second était chargé de la gestion politique.  Avec son entrée dans le gouvernement de majorité élargie d’Abdou Diouf, son poulain, Me Ousmane Ngom, encensé par le président Diouf «meilleur Ministre de la Santé» de tous les temps, quitta le navire libéral pour mettre sur pied sa propre formation politique.

A partir de cet instant, tous les pouvoirs du parti revinrent à Idrissa Seck qui fut, après l’alternance de 2000, Ministre d’Etat, Directeur de cabinet, du chef de l’Etat nouvellement élu et, plus tard Premier Ministre. Mais Idrissa Seck qui fut emporté par l’affaire dite «des chantiers de Thiès», finit par créer sa propre formation politique: « Rewmi ». Après ce fut le tour de l’actuel président de la République Macky Sall. Premier Ministre puis président de l’Assemblée Nationale, il voulait auditionner le fils du président, Karim Wade, dans la gestion de l’Anoci. Une initiative qui entraîna son départ du PDS. Macky Sall créa, avec quelques camarades, l’Alliance pour la République (Apr).

SIDY THIAM

Vérifier aussi

AIBD: Le DG Ahmet Tansu Cigeroglu démis de ses fonctions

Le Directeur général d’Aibd assistance services (2As) depuis 2021, Ahmet Tansu Cigeroglu, a été limogé …