Empêché de manifester ce 29: Sonko et Cie veulent gagner la bataille psychologue
Empêché de manifester ce 29: Sonko et Cie veulent gagner la bataille psychologue

Déchue de son mandat de député, Absence de bases politiques: Aminata Touré à l’épreuve des hostilités politiques

Elle devra retrousser ses manches, ou encore bien nouer son « moussor »  en vue de faire face aux piques et répliques de ses ex-camarades de parti. Aminata Touré, déchue de son mandat de député, professeur  en droit, analyste politiques ont livré leur point de vue dans  sa démarche. Si la procédure est dénoncée par les juristes,  Babacar Dione l’invite à changer de discours.

 Le Pr Yaya  Niang  Enseignant-chercheur indique que l’ode par laquelle Mme Toura été déchue est loin d’être conforme à la procédure ni au règlement de l’Assemblée. Il note par ailleurs que les statuts d’un parti ne sont pas applicables niveau de l’hémicycle. Car cela relève d’une organisation interne. Ce professeur en droit public. Ne mettant pas de gants, a assené ses vérités à l’endroit des autorités de l’APR.

Publicités

« La déchéance d’un mandat d’un député est une règle posée par l’art 60 de la Constitution. Mais les modalités  précisent que la mise en œuvre est prévu par l’art 7 de la Loi organique portant règlement intérieur de l’assemblée nationale.  L’art 7 du règlement intérieur de l’assemblée dispose qu’en dehors de la déchéance prévue de l’article 61 de la Constitution et des démissions d’office par le code électoral les commissions sont adressées au Président de l’assemblée nationale. Il apparaît que Mme Touré ne se retrouve dans aucun des cas », explique Yaya Niang.

A l’en croire, cette démission écrite n’a pas été adressée ni au Président de l’assemblé nationale.  A la question de savoir qu’elle a démissionnée du groupe parlementaire Benno, l’enseignant chercheur argue qu’on parle de démission d’un parti politique encore une fois et le mandat n’est pas impératif et un député est  libre et ce n’est pas un motif de déchéance au mandat d’un député.  A ce titre, les démissions dont on parle ici ne s’agissent pas  de celle réglée par les statuts d’un parti politique qui relève d’une organisation interne d’une structure privée.

Babacar Dione, analyste politique : « L’absence de base politique fragilise Mimi »

Les multiples prises de positions d’Aminata Touré  sont passées à la loupe par Babacar Dione, analyste politique. Il révèle que l’on voyait venir soulignant que Mimi ne bénéficie pas  assez de soutiens ou de bases acquise à sa cause. Ce qui la fragilise. Par ailleurs, Babacar Dione pense qu’elle gagnerait à changer son discours politique accès sur la 3ième candidature. « On a senti qu’elle n’était plus en ordre de sainteté avec la coalition Benno bokk yaakar par rapport à ses prises de paroles. Non seulement elle avait montré dès le début ‘elle était contre une candidature de Macky, elle a été vue avec les membres de l’opposition. Maintenant, elle voulait juste que Benno prenne cette décision », analyse ce dernier. Cherchait-elle un buzz politique ? Tout porte à le croire selon l’analyste  car ce sera pour elle de faire face. S’agissant du discours Aminata Touré semble avoir construit le tout sur  l’illégalité de Macky pour un troisième mandat. « On ne l’entend parler que de cette question.  Elle a tellement de chose à dire car vu son parcours politique avec And-jëf, c’est un cadre aux Nations unies,  elle a cheminé avec Macky Sall depuis 2012 etc. Qu’elle prenne position par rapport au rapport de la Cour des comptes etc. » martèle Dione. Ce dernier l’invite d’ailleurs à se faire entendre un peu plus sur des questions brulantes de l’actualité. Sur un tout autre chapitre,  Mimi  est attaquée de toute part quand elle cheminait avec Bby. L’analyste politique Babacar Dione se désole du fait qu’aucune voix audible au sein de l’Apr ne s’est fait entendre  pour la défendre. « Je n’ai pas senti un soutien de taille au niveau de Bby. Elle n’a pas travaillé pour avoir une base solide à Kaolack ou à Grand Yoff. Elle n’a pas assez travaillé pour cette base et entant que femme responsable politique.  Elle a intérêt à aller à la rencontre des sénégalais », fait-il savoir.

« La loi a été violée », crient ses souteneurs

 Au lendemain de  la déchéance d’Aminata Touré, nombreuses ont été les réactions fusent de part et d’autres. Ses partisans établis dans la région de Kaolack  n’ont pas caché leur colère en l’occurrence  Pape Diallo  un de ses fidèles alliés. Très en colère contre les membres de la coalition Benno bokk yaakar, il affirme  que Mimi est victime  de ses convictions. « Nous ne sommes pas surpris mais  vous comprendrez que jamais dans l’histoire du Sénégal un bureau de l’Assemblée nationale du Sénégal n’a jamais renvoyée un député élu par le peule.  Elle a un mandat électif et c’est le peuple du Sénégal qui le lui a décerné. Ce qui se passe c’est de l’acharnement et de l’injustice. Elle est attaquée de tout bord car elle refuse le 3ième mandat que veut  exécuter le pouvoir. Son comportement reste inchangé et elle sera républicaine, digne et nous sommes plus que jamais déterminés à  être derrière Mme Touré. »

Se disant ne  pas être surpris,  Pape Diallo  renchérit en ces termes : « depuis qu’Aminata Touré est à l‘assemblée c’est  Oumar Youm  qui a insisté et de demander à ce qu’on leur rende le mandat avant qu’on ne l’arrache. Ils ont tout fait pour qu’elle perde son poste de député ».

Souleymane Ndiaye le Dg  de la Sapco acte la décision de Bby

Etant un souteneur de Macky Sall, le Directeur général de la Sapco n’y est pas allé de mains mortes.  Le Secrétaire général du parti Synergie pour un développement durable, S2D/Yonou Naatangué  estime que « c’est Aminata Touré qui s’est auto exclue de l’assemblée nationale. Elle a été élue sous la bannière de la coalition Benno. Mais depuis lors elle se cesse de s’écarter de ladite coalition avec des prises de position incompréhensibles et de soutenir l’opposition. On ne peut pas être dans un camp et dans l’autre. C’est impossible. La constitution ne permet pas à un citoyen de militer dans deux formations politiques différentes. Elle devrait acheter la carte de membre de l’opposition », ironise le Dg de la Sapco.  Il s’en félicite d’ailleurs et  remercie la coalition Wallu.

En tout état de cause, Mimi fera face  avec la presse ce jeudi pour surement « revenir sur les contours de cette décision. »

MOMAR CISSE

Vérifier aussi

Appel à la résistance : La manifestation de Fippu sabotée

Une manifestation à l’initiative de Fippu qui venait d’être porté sur les fonts baptismaux a …