Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Sécurisation du scrutin de la présidentielle de 2024: Le F24 prend les devants
Sécurisation du scrutin de la présidentielle de 2024: Le F24 prend les devants

Décision de la Cour Suprême dans l’affaire « SONKO-AJE « : Le F24 marque sa « profonde indignation »

S’ils ont mis du temps à réagir, les membres de la Plateforme des forces vives du Sénégal (F24) n’ont pas manqué eu le pied léger contre la Cour suprême qui dans sa décision du vendredi 17 novembre dernier, a décidé de casser le verdict du juge du tribunal d’instance de Ziguinchor autorisant la réintégration de Sonko sur les listes électorales. Mouhammadou Mbodj et ses camarades lancent ainsi un nouvel appel aux sénégalais pour exiger la tenue d’une élection inclusive. 

Dans une note parvenue à notre rédaction, le F24 a d’abord regretté le fait que la Cour suprême ait manqué l’occasion de «s’élever à la hauteur des attentes légitimes de nombreux citoyens de voir confirmer la décision juste et courageuse du juge de Ziguinchor ». « A travers ce verdict, aux antipodes du brillant réquisitoire du représentant du Ministère public à savoir l’Avocat général, il n’est pas spécieux de voir la confirmation de la volonté manifeste d’écarter un candidat à la présidentielle de 2024 par des artifices juridico-politiques » regrettent les membres du F 24 qui dénoncent « des manœuvres dilatoires » en cours dans le pays depuis 2019 au moins contre des adversaires politiques.

Publicités

La même source fait état de la dénonciation par le F24 des « interdictions sélectives de manifestations ». Lesquelles selon le F24, « ne concernent que les voix dissidentes, alors que les manifestations favorables au
pouvoir, et d’autres évènements privés sont autorisés et encadrés sur la place publique ». 

Fort de ce constat et « pour la défense de l’Etat de droit et des acquis démocratiques », F24 lance un appel « pour la tenue d’une journée nationale d’action, de concert avec tous les démocrates ». « Nous invitons chaque citoyen conscient des enjeux à se dresser pour exiger des élections réellement libres, transparentes, équitables et inclusives ainsi que la libération de milliers de citoyens arbitrairement embastillés. Il faut libérer immédiatement Aliou Sané, Ousmane Sonko,Cheikh Omar Diagne, Pape Abdoulaye Touré et tous les autres », lancent les membres du F24. 

Vérifier aussi

Cherté de la vie: Le Président Diomaye Faye souhaite trouver des solutions avant le 15 Mai

La réduction du coût de la vie, un des défis majeurs et grande préoccupation du …