Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
vol voiture

Délestée d’un véhicule reçu en héritage : Une dame porte plainte contre son voisin

Alioune N. est tombé entre les mains de la justice après un an de cavale. Visé pour abus de confiance, le chauffeur a vendu le véhicule Mitsubishi L200 que sa voisine Marie Thérèse M. a reçu en héritage. 

Publicités

Au décès de leur père, Marie Thérèse M. et les membres de sa famille avaient hérité d’un véhicule Mitsubishi L200. Un bien qui a été mis à la disposition du mécanicien Alioune N. en avril 2023. Ce dernier utilisait la voiture comme taxi-bagage. À la fin de la journée, il devait verser 7.500 francs à Marie Thérèse. Alioune N. a seulement fait deux versements. C’est ainsi qu’il a écoulé la voiture. Malgré les recherches entreprises par ses victimes, il est resté introuvable pendant un an. Quand il est réapparu à nouveau dans son quartier, Marie Thérèse a déposé une plainte contre lui.

Arrêté, le mis en cause a été incarcéré le 8 avril dernier pour abus de confiance. Une infraction qu’il a réfutée à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar. Alioune N. a soutenu que la partie civile lui a demandé de trouver un chauffeur. C’est alors qu’elle l’a mis en rapport avec un ami du nom de Mamadou qui s’acquittait de son versement journalier. Mais, au bout d’un mois, la voiture était tombée en panne. Sur ces entrefaites la partie civile lui a donné mandat de la mettre en vente. Alioune dit s’être exécuté en cédant le véhicule à 1,5 million de francs. « La partie civile m’a offert 100.000 de francs quand je lui ai reversé l’argent », dit-il. Marie Thérèse a maintenu sa version des  faits. Elle a réitéré que le prévenu a vendu le véhicule à son insu après deux jours d’exploitation. Prenant la parole, l’avocat de la partie civile a signalé que le comparant a fait du faux pour faire croire qu’il est le véritable propriétaire du véhicule qui est au nom du père de sa cliente.

Pour la réparation du préjudice, la robe noire a demandé 3,5 millions de francs. La représentante du Ministère public a relevé la constance des faits et a requis six mois ferme. Invité à dire son dernier mot, le prévenu, sans avocat, a plaidé pour sa libération. Le jeune père de famille a confié au juge qu’il a deux enfants en bas âge à gérer. S’il sort de prison, il va dédommager la partie civile en lui versant mensuellement 50.000 francs.

Déclaré coupable, Alioune N. a écopé de trois mois d’emprisonnement ferme assortis d’un dédommagement de 2,5 millions de francs.

 

KADY FATY 

Vérifier aussi

telechargement 18 1

Série de meurtres : La population de « Diembering « est sous le choc

La commune de Diembering, habituellement paisible et prisée pour son attrait touristique, est confrontée à …