Denrées alimentaires: Le sucre en poudre est pratiquement introuvable sur le marché
Denrées alimentaires: Le sucre en poudre est pratiquement introuvable sur le marché

Denrées alimentaires: Le sucre en poudre est pratiquement introuvable sur le marché

En cette période, il est encore très difficile de trouver du sucre en poudre dans les boutiques à Dakar. Une situation qui inquiète les consommateurs surtout qu’il ne reste que quelques jours avant le début du mois de Ramadan, période à forte demande de sucre.

Après un tour auprès de quelques boutiques de la Médina et au marché Tilène, le constat est quasiment le même : le sucre en poudre est difficile à trouver dans la capitale sénégalaise. A l’intérieur de sa boutique située à la rue 45 de la Médina, Ibrahima n’a pas vendu du sucre en poudre depuis trois (3) jours. « Le sucre est introuvable dans le marché. Les clients ne cessent de le demander, mais le problème est qu’on ne le trouve plus, même chez les grossistes », confie le jeune boutiquier.

Publicités

A la question : « qu’est-ce qui serait à l’origine de la pénurie ? », Ibrahima dit ignorer les raisons. A quelques encablures, à la rue 41 du même quartier, se situe la boutique de Ndongo. Le constat est le même, pas de sucre en poudre dans la boutique du vieux commerçant. Assis sur une chaise, derrière les grilles de sa boutique, le sexagénaire accuse l’Etat d’être à l’origine de la situation : « c’est de la faute de l’Etat, il a ordonné la baisse des prix à la hâte. Nous, détaillants, nous sommes obligés de se conformer à la décision de l’autorité.

Par contre les grossistes qui nous ravitaillent maintiennent les prix élevés. Le prix du sac de 50Kgs était fixé à 28000 francs CFA, cependant des grossistes continuent à vendre à plus de 30 000 francs CFA. Cela ne nous arrange pas », déclare-t-il. Il est 14 heures, nous sommes au marché Tilène de la Médina, l’affluence est forte. Ici aussi, ce n’est pas chose aisée de trouver le sucre en poudre dans les commerces.

De teint noir et de grande taille, Malick est un de ces rares vendeurs à avoir le « produit rare » en stock. « Des clients m’ont informé de la rareté du sucre dans le marché. Heureusement moi, j’en avais stocké à suffisance, mais avec le Ramadan qui arrive, les autorités doivent faire de sorte que la situation ne perdure pas », lance-t-il en ajustant un sac incliné.

IL N’YA PAS EU DE PENURIE, ILS VEULENT HAUSSER LES PRIX

La pénurie du sucre en poudre à l’approche du mois de Ramadan inquiète les consommateurs. D’ailleurs, bon nombre d’entre eux voient dans cette rareté du sucre, un plan bien ficelé pour augmenter les prix récemment baissés par l’Etat du Sénégal. « Ils ont caché le sucre pour nous faire croire qu’il y a une pénurie, alors que tel n’est pas le cas.

La vérité est qu’ils veulent augmenter les prix », affirme Cheikh, vendeur de café Touba à la rue 23 de la Médina, en indexant les commerçants. Khady Tine, gérante d’une gargote, partage l’avis de Cheikh.

Pour la gargotière, les commerçants sont des habitués, ils adoptent toujours la stratégie de créer une pénurie, pour ensuite se lever un bon jour et augmenter les prix. La résidente de la rue 39X22 invite dans la foulée les autorités à agir le plus vite possible, afin de résoudre le problème avant le début du Ramadan.

Vérifier aussi

Accords de pêche, Exploitation du gisement de gaz au Sahel: Ces questions qui seront abordées entre B. D. Faye et Mohamed Ould Ghazouani

La première visite officielle du président Bassirou Diomaye Faye  à Nouakchott, en Mauritanie revêt une …