Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Modernisation des cités religieuses : La grande mosquée de Sédhiou réhabilitée
Modernisation des cités religieuses : La grande mosquée de Sédhiou réhabilitée

Derklé : l’imam tabassé puis chassé de la mosquée parce qu’il confondait les sourates

Une affaire insolite a été inscrite hier mercredi, au rôle du Tribunal des Flagrants délits de Dakar.Un dossier opposant des fidèles à l’Imam de la Mosquée sise à la Cité Marine de Derkelé (Dakar) a été évoquée à la barre. Les prévenus, Mame El Malick Ba et Ahmed Tidiane Ndiaye, poursuivis pour coups et blessures volontaires, entrave à l’exercice d’un culte et outrage au ministère d’un culte, ont été reconnus coupables. Ils ont été condamnés à 3 mois de prison assortis de sursis. Ils devront aussi verser à la partie civile la somme de 200 000 F Cfa pour réparation du préjudice.

Publicités

Tout est parti de la désignation de Abdoulaye Guèye, comme Imam « Ratib » de la mosquée de Cité Marine. Ce que les prévenus n’arrivent pas à accepter. Car, estimant qu’il n’est pas de la Cité et qu’il ne maîtrise pas le coran.

Le jour des faits, comme à son habitude, l’Imam Guèye se rend à la Mosquée pour diriger la prière de « Fajr » (l’aube). Il a été stoppé net par Mame El Malick Ba et Ahmed Tidiane Ndiaye. Ces derniers qui s’opposaient à ce qu’il dirige la prière de « fajr » (l’aube), ont transformé le lieu de culte en un champ de bataille, rapporte L’Observateur.

Ils l’ont « roué de coups », lui occasionnant une incapacité temporaire de travail (ITT) de 21 jours. Muni de son certificat médical, Imam Abdoulaye Guèye dépose une plainte contre ces deux pères de famille. Ces derniers ont été arrêtés et placés sous mandat de dépôt le 13 mai dernier.

A la barre mercredi 22 mai, les prévenus admettent avoir renvoyé l’Imam de la mosquée, mais contestent les coups. « Le Comité de gestion avait déjà désigné un Imam. Le sieur Guèye ne devait pas diriger les prières. Il n’est pas de la cité. Il n’a rien d’un Imam. Il veut nous dirigeait alors qu’il ne maitrise as le Coran. Un jour, il s’est trompait en pleine. (…) ».

Vérifier aussi

DIOMAYE

Tabaski 2024: Le Chef de l’État Président Bassirou Diomaye Faye gracie plus de 300 détenus

A l’occasion de la fête de Tabaski, le chef de l’État Bassirou Diomaye FAYE a …