Développement durable: l’ONU annonce 54 millions de dollars d’investissements

Le Fonds conjoint des Nations Unies pour les Objectifs de développement durable (ODD) a annoncé lundi 54,5 millions de dollars d’investissements supplémentaires pour des projets dans cinq pays, afin de tenter de remettre les ODD sur les rails.

« Le Fonds est en mesure de combler le fossé entre les dons et les investissements d’impact », a déclaré l’Envoyé spécial de l’ONU pour les finances innovantes et les investissements durables, Hiro Mizuno, ajoutant qu’il offre « un modèle d’investissement durable en tirant parti du pouvoir des marchés pour accélérer les entreprises, autonomiser les communautés et fournir une voie claire vers l’autosuffisance ».

Publicités

De la santé dans un monde toujours en proie à la pandémie de Covid-19 à l’autonomisation des jeunes et au changement climatique, les investissements répondront aux défis de notre époque, a déclaré le Fonds dans un communiqué de presse. Le Kenya, la Macédoine du Nord, Madagascar, le Suriname et le Zimbabwe ont été sélectionnés parmi les propositions soumises par plus de 100 pays, comme étant les plus efficaces et les plus aptes à recevoir des investissements publics.

Sous la direction des Coordonnateurs résidents de l’ONU, la mise en œuvre des programmes d’investissement alimentera l’empreinte de l’ONU dans les cinq nations – inaugurant une nouvelle génération d’actions de collaboration entre l’ONU, le gouvernement, la société civile et les investisseurs du secteur privé.

Au Kenya, les investissements comprennent une plateforme qui, par le biais d’une obligation à impact sur le développement, encourage les habitudes sexuelles et reproductives saines, ainsi que la prévention du VIH.  Le mécanisme de financement vert nouvellement créé en Macédoine du Nord contribuera à financer une transition vers des énergies renouvelables et efficaces pour les ménages et les entreprises mal desservis.

Madagascar utilisera divers instruments financiers, dont un fonds souverain récemment créé, pour financer des projets d’énergie renouvelable et élargir l’accès à une énergie durable et abordable.   Pour sa part, le Suriname mettra en œuvre un mécanisme de garantie innovant pour faciliter l’accès au crédit, une pépinière d’entreprises et une coopérative appartenant à des agriculteurs, afin de développer une chaîne de valeur durable et résiliente pour l’industrie de l’ananas du pays.

Le Zimbabwe, met l’accent sur l’autonomisation des femmes et la participation des jeunes avec un fonds pour les énergies renouvelables afin d’amorcer le développement du système et des infrastructures du pays dans ce domaine.

Cette annonce intervient moins d’un an après que le Fonds a lancé son premier investissement de 41 millions de dollars dans quatre programmes transformateurs à Fidji, en Indonésie, au Malawi et en Uruguay.

L’année dernière, un programme de 17,9 millions de dollars en Papouasie-Nouvelle-Guinée a été ajouté, et avec l’ajout de ces cinq nouveaux programmes, le portefeuille d’investissements catalytiques du Fonds conjoint pour les ODD passera à 114 millions de dollars. Ce portefeuille devrait permettre de mobiliser 5 milliards de dollars en faveur des ODD dans les 10 pays concernés.

Le Fonds conjoint pour les ODD s’est également engagé à travailler avec des partenaires et des donateurs afin de mobiliser des ressources supplémentaires pour financer les propositions retenues soumises par la Barbade, le Ghana et le Rwanda. Créé par l’Assemblée générale, le Fonds conjoint des Nations unies pour les ODD est un fonds fiduciaire multi-partenaires qui soutient les États membres en réduisant les risques pour les investissements qui accélèrent la réalisation des ODD.

Dans la course vers l’échéance fixée pour la réalisation des ODD à 2030, il vise à débourser un milliard de dollars de subventions par an – avec comme objectif de tous les programmes, de transformer les subventions de plusieurs millions de dollars accordées par le Fonds conjoint en milliards de dollars pour le développement durable à travers un effet levier.

Vérifier aussi

ISRAËL-HAMAS

GUERRE ISRAËL-HAMAS: Indignation internationale après des tirs israéliens sur une foule affamée à Gaza

Les condamnations internationales se multiplient après la mort annoncée par le Hamas de plus de …