Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Madiambal Diagne
Madiambal Diagne

Devenu riche subitement: Madiambal Diagne révèle l’origine de sa fortune

Madiambal Diagne, le patron d’Avenir Communication, dévoile l’origine de sa richesse dans une entrevue avec Jeune Afrique, évoquant un litige juridique avec l’USAID en 1996 et un règlement à l’amiable en 1999. Par ailleurs, Yakham Mbaye, directeur du « Le Soleil », a détaillé l’ampleur de son empire immobilier au Sénégal.

Dans un entretien avec le journal Jeune Afrique, Madiambal Diagne a évoqué une partie de sa vie. Le journaliste, patron de Avenir Communication et du journal Le Quotidien, a dévoilé l’origine de sa fortune. Selon Madiambal Diagne, tout part en dans les années 90. Alors travailleur dans la filiale de l’USAID au Sénégal, il a vu son contrat être rompu par ses supérieurs.

Publicités

Fondateur du journal « Le Quotidien » et proche du chef de l’État, Madiambal Diagne est l’un des éditorialistes les plus en vue du Sénégal, qui assume ses amitiés politiques tout en se défendant d’être un laudateur zélé. Portrait.

En 1996, Madiambal Diagne, alors employé par la branche sénégalaise de l’USAID, a vu son contrat rompu. Il décide de porter l’affaire devant la justice américaine. « En 1999, l’administration américaine reconnaît sa faute et me propose un règlement à l’amiable. Jackpot ! Ils m’ont proposé une transaction, qui était à mon avantage, et je suis devenu subitement un homme riche », confie-t-il à Jeune Afrique. Toutefois, le montant exact de la transaction n’a pas été révélé. Ce règlement a permis à Diagne d’investir dans l’immobilier, notamment l’achat d’un immeuble en location, la construction de sa maison personnelle, et la fondation du journal Le Quotidien.

Yakham Mbaye, directeur du quotidien national Le Soleil, a par ailleurs élargi la perspective en révélant l’étendue de la fortune immobilière de Diagne. Dans un entretien avec Dakarposte, il a déclaré : « Madiambal Diagne possède 59 000 m2 de terres, réparties entre Niaga Peulh, Bambilor, Toubab Dialaw, Ouakam, Ngor, Almadies et Grand-Dakar ».

Il précise que cette superficie comprend des terrains allant jusqu’à 3 hectares à Toubab Dialaw et plusieurs parcelles à Ouakam, équivalant à la superficie de dix maisons. Mbaye mentionne également des propriétés aux Almadies et à Grand-Dakar, ajoutant que cette liste n’est probablement pas exhaustive.

Vérifier aussi

WhatsApp Image 2024 06 14 at 15.30.40 1

Paix et Sécurité: Lancement du Code de pratiques du KAIPTC sur les femmes, la paix et la sécurité

Le lancement du Code de pratique du Centre International Kofi Annan de Formation au Maintien …