Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64

DIPLOMATIE: Le Chef de l’Etat met l’accent sur le bon voisinage

Le chef de l’Etat qui a réservé sa première visite officielle à la Mauritanie est revenu ce mercredi sur le sens et la portée de ce choix diplomatique.  Le fait d’effectuer sa première visite en Mauritanie et la deuxième en Gambie, deux pays africains signifie-t-il pour le nouveau président une volonté de rompre avec la Françafrique ?

Les prochains actes posés par le président Diomaye Faye sur le plan diplomatique permettront de répondre à cette question. Toutefois, tout semble accréditer la perspective sinon d’une rupture brutale du moins d’un rééquilibrage des relations avec l’ancienne puissance coloniale. Face aux membres du gouvernement, Bassirou Diomaye Faye explique qu’il entend inscrire ces visites dans la continuité du renforcement des liens historiques de bon voisinage et de brassage socio-culturel entre ces pays et le Sénégal. 

Publicités

Dans ce sillage, le chef de l’Etat a fait part au Conseil qu’il envisage de rendre visite à ses autres homologues du voisinage immédiat. Il a, enfin, saisi l’occasion pour engager l’ensemble du Gouvernement à veiller particulièrement au maintien et au renforcement des relations cordiales que notre pays entretient avec ses voisins. Malgré une situation financière décrite comme préoccupante, comme lorsque Macky Sall prenait les rênes du pouvoir, Bassirou Diomaye Faye n’est pas allé s’agenouiller devant Emmanuel Macron comme le fit à l’époque son prédécesseur avec le président Nicolas Sarkozy. Abdoulaye Wade aussi avait choisi Marianne pour sa première sortie en tant que nouveau président de la République.

Les deux prédécesseurs du président Diomaye Faye avaient filé ventre à terre à Paris pour quémander des soutiens. Le 25 mai 2000, Me Wade consacra sa première visite officielle à la France de Jacques Chirac pour chercher… des armes. La demande faite publiquement avait d’ailleurs beaucoup gêné les autorités françaises de l’époque. Me Wade repartira dans l’Hexagone pour solliciter un soutien financier de la France et surtout « vendre » le Sénégal aux investisseurs français.

Bassirou Diomaye Faye, lui, a choisi de rompre avec cette tradition de mendicité pour privilégier une diplomatie de proximité. Le Sénégal et la Mauritanie entretiennent des relations historiques séculaires. Les deux pays partagent les mêmes réalités et valeurs socioculturelles. De plus, Mohamed Cheikh Ould Gazhouani, qui dirige ce pays voisin, est aussi le président en exercice de l’Union Africaine.

 

Vérifier aussi

Mamadou Lamine GUEYE de « XALE YON » tire sur le régime: « On ne dirige pas un pays par des slogans »

La période de grâce pour Diomaye et Sonko est-elle arrivée à sa fin ?  Une question …