Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Fada
Fada A

Docteur Pape Birame Ndiaye quitte Fada

Défection dans les rangs du Parti Les Démocrates Réformateurs / Yeesal. Docteur Pape Birame Ndiaye, Membre fondateur et Vice Président de LDR / Yeesal, a démissionné du parti. Dans sa lettre de démission dont nous détenons copie, il explique les raisons.

Publicités

 

Docteur Pape Birame Ndiaye,
Membre fondateur et Vice Président de LDR / Yeesal,
Ancien Directeur de la PNA
Ancien Député

Au Président du Parti Les Démocrates Réformateurs / Yeesal
Et autres militants et militantes

Objet : Ma Démission des rangs du Parti

 

Monsieur le Président,
Je viens par cette présente, officialiser ma démission des rangs du Parti que nous avons, avec
souffrance, endurance, détermination et conviction, contribué à construire ensemble avec
d’autres frères et sœurs dignes, courageux et engagés et à vous porter à sa tête, suite à des
combats épiques menés au sein de notre ancienne famille politique mère, le PDS pour ne
pas le nommer, pour un idéal commun défendu à l’époque, à savoir la Réforme en
profondeur de ce Parti pour pouvoir reconquérir un jour le pouvoir.

Je ne reviendrai pas à travers cette missive sur les péripéties et le rôle éminemment
important que nous y avons joué à l’époque, pour faire partager et accepter en interne
par de larges franges des militants, nos idées forces de réforme et notre ambition de
redynamiser un Parti qui retournait dans l’opposition et qui devait se relever de sa chute. Ce
combat en interne, une fois abouti comme souhaité, devait nous permettre d’installer au
cœur de l’appareil libéral cette génération de plus ou moins jeunes qui a vécu intensément
les combats d’avant 2000 ayant abouti à la Première alternance démocratique de notre
pays. Je veux parler de notre génération en l’occurrence. Dans ce groupe, beaucoup avaient
préféré quitter le mouvement des réformateurs mis en place en son temps, lorsqu’il s’était
agit de le transformer en parti politique et de devoir vous porter à sa tête. Je ne
m’épancherai pas outre mesure sur les raisons de leur départ, mais nous savons tous ce qu’il
en était. Nous concernant, nous avions préféré rester et continuer le combat par principe,
nonobstant les avis divergents reçus ça et là sur les réelles motivations et la sincérité des uns
et des autres. Car pour nous, les personnes importaient peu mais plutôt l’idéal qui était
défendu et qui nous avait donné l’occasion de pouvoir une fois nous réunir et défendre une
cause commune.
2
Je ne reviendrai pas non plus en profondeur, à travers cette présente, sur les raisons de ma
démission qui n’est là, qu’officialisée, mais déjà constatée depuis plusieurs mois
maintenant pour n’avoir participé à aucune des activités du Parti tenues, suite à l’absence de
réponses sur les exigences que j’avais formulées lors d’une des réunions du Comité
Directeur. Exigences qui consistaient, entre autres, à s’arrêter et à évaluer notre
compagnonnage que vous qualifiez de stratégique avec l’actuel régime, pour ensuite décider
de la suite qu’il conviendrait à lui donner conformément aux aspirations de conquête du
pouvoir affichées à la naissance de notre Parti et au respect des libertés et principes
démocratiques, Léviathan de notre engament commun.
Bien évidemment, je reviendrai incessamment et dans les détails au besoin, avec des
arguments que l’opinion appréciera à travers des canaux appropriés, sur les motivations de
cette démission qui ne sont autres que d’ordre politique liées notamment à des choix
politiques inappropriés voir erronés, à des orientations tendancieuses claniques
flagorneuses et à un renoncement à notre identité, à nos valeurs et à nos ambitions
premières, pour s’être laissé phagocyter, se contentant ainsi de jouer les seconds rôles
d’accompagnateurs et de se morfondre dans un silence coupable ci devant les questions
essentielles qui assaillent nos concitoyens et/ou qui mettent en péril notre démocratie.
Egalement, je reviendrai sur la suite qui sera réservée à notre engagement politique
constant qui reste un sacerdoce pour nous, au profit exclusif de mes concitoyens et
concitoyennes. Cela, par respect à l’opinion publique qui nous suit et pour la bonne
gouverne de mes anciens frères et sœurs du parti dont certains m’ont manifesté leur
solidarité et leur sympathie et sont même prêts à engager avec moi une nouvelle aventure.
ALEA JACTA EST. Bon vent.
Docteur Pape Birame NDIAYE

Vérifier aussi

Graves révélations du journaliste Doudou Coulibaly: « C’est Amadou Sall, fils de l’ancien président de la République, qui recrutait les nervis »

Dans une vidéo, devenue virale sur les réseaux sociaux, le journaliste, ex employé de la …