Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Endettement de l’État du Sénégal : quand le BIG… ‘buggue’ (Lansana Gagny SAKHO)
Endettement de l’État du Sénégal : quand le BIG… ‘buggue’ (Lansana Gagny SAKHO)

Élection présidentielle de 2024 : Lansana Gagny Sakho favorable à un plan B du Pastef

Dans une déclaration publiée sur ses réseaux sociaux, Lansana Gagny Sakho, membre de la coordination et du suivi des programmes du Pastef d’Ousmane Sonko n’écarte pas l’idée de trouver un plan B qui va remplacer le maire de Ziguinchor dans la conquête du pouvoir en 2024. L’ancien directeur général de l’Office National de l’Assainissement du Sénégal (ONAS) invite ses camarades de parti à développer de nouvelles stratégies et de ne pas miser sur le rapport de force.

Publicités

Lansana Gagny Sakho n’est pas du même avis que beaucoup de ses camarades de parti qui estiment qu’Ousmane Sonko reste le seul et unique candidat du Pastef à l’élection présidentielle de février 2024. En effet, pour lui, ce serait une erreur de vouloir investir la rue pour imposer la candidature d’Ousmane Sonko qui est actuellement en détention « La rue ne peut plus être une réponse. Il faut dépasser les réactions émotionnelles. Le combat est dans la réflexion stratégique autour de plans A, B et C », a-t-il déclaré.

Poursuivant son argumentaire, Lansana Gagny Sakho demande à ses camarades de parti de ne pas se focaliser sur une probable implosion de la coalition Benno Bokk Yakaar car, selon lui, l’instinct de survie des membres de ladite va prendre le dessus sur tout. Toujours pour l’ancien directeur général de l’Onas, les militants et sympathisants du Pastef n’ont pas la capacité d’empêcher la tenue d’une élection présidentielle au Sénégal en 2024, si toutefois leur candidat Ousmane Sonko serait recalé. C’est pourquoi, il faut, selon lui, commencer à trouver d’ores et déjà un remplaçant au maire de Ziguinchor. Lansana Gagny Sakho semble vouloir inviter son parti à changer de fusil d’épaule dans son bras de fer qui l’oppose au régime de Macky Sall depuis plusieurs années.

Dans cette perspective, le membre de la coordination et du suivi des programmes politiques du Pastef considère que la majorité présidentielle s’est lancée dans la continuité avec le choix d’Amadou Ba comme candidat « Benno Bokk Yakaar s’est engagé dans la continuité. Cette continuité, ce sont ces jeunes sans perspective qui disparaissent dans le flot des océans et qui méritent mieux.

Il faut en finir démocratiquement avec ce régime », a-t-il conclu tout en invitant les partisans du leader du Pastef à ne pas faire preuve de naïveté dans le combat qu’il mène contre le régime de Macky Sall.

EL HADJI MODY DIOP

Vérifier aussi

Reconfiguration Juridique: Oumar Youm plaide pour la suppression de l’offense au chef de l’État au Sénégal

Me Oumar Youm, qui fut ministre des Forces armées sous l’ère Macky Sall a fait …