Idrissa Seck
Idrissa Seck

Élection Présidentielle de Février 2024: Idrissa Seck officialise sa candidature et quitte le CESE

En conférence de presse ce samedi à Thiès, Idrissa Seck est largement revenu sur l’actualité politique nationale. Le patron de Rewmi qui avait maintenu le flou sur sa participation à l’élection présidentielle de 2024, a enfin déclaré officiellement sa candidature et annoncé dans la foulée sa démission du Conseil Économique Social et Environnemental (CESE) qu’il a dirigé depuis plus de deux ans.

Le leader de Rewmi a enfin ouvertement dévoilé son ambition d’aller à la conquête des suffrages sénégalais en février 2024. C’est définitivement la fin du compagnonnage entre Idrissa Seck et Macky Sall. L’ancien maire de Thiès qui avait jusqu’ici maintenu le suspense sur sa candidature à l’élection présidentielle à venir s’est finalement déclaré candidat « En ce qui me concerne, je vous confirme ma candidature à l’élection pour la présidence de la République en février prochain », a-t-il fait savoir lors de son face à face avec la presse. En effet, Idrissa Seck estime qu’il n’y a nul autre candidat mieux placé que lui pour diriger ce pays du fait de son parcours politique. Mais, l’ancien Premier ministre sous Wade appelle au calme pour la tenue d’une élection présidentielle qu’il juge décisive. « Je lance un appel au calme et à la sérénité.

Publicités

Les nerfs sont tendus et les résultats en cours de procédure restent incertains. Nous sommes à moins d’un an d’une élection décisive où la liste des potentiels candidats reste un mystère », a-t-il expliqué avant d’ajouter qu’aucun acteur politique ne doit forcer les Sénégalais au silence par la persécution, la pensée unique, le terrorisme intellectuel et la violence. Une déclaration de candidature qui aura pour conséquence directe la démission du patron de Rewmi à la tête du Cese. « Dès lundi, je remettrai au président de la République Macky Sall, ma démission au poste de président du Conseil économique social et environnemental. J’annonce par la même occasion que je quitte la coalition Benno Bokk Yakaar », a-t-il déclaré. Ce départ de la coalition présidentielle marque le retour d’Idrissa Seck dans l’opposition si on s’en tient à ses propos. Mais, l’ancien allié de l’actuel président n’a pas manqué de lancer des piques à Ousmane Sonko qui incarne actuellement la chefferie de l’opposition.

Pour le patron de Rewmi, c’est lui, le chef de l’opposition jusqu’à ce que les Sénégalais redistribuent les cartes car dit-il, à l’élection présidentielle de 2019, il était arrivé deuxième derrière le président Macky Sall. Mais par la suite, avec l’arrivée du Covid 19 au Sénégal, Idrissa Seck avait rejoint le camp du pouvoir pour aider le chef de l’Apr à redresser le pays selon ses dires à l’époque.

Revenant sur son choix d’accompagner le président Macky Sall, Idrissa Seck explique qu’il n’y avait aucune motivation financière. Le désormais ancien président du Cese estime que son statut d’ancien chef de l’opposition qu’il revendique toujours d’ailleurs, est beaucoup plus juteux que le poste de président du Cese où il n’a reçu que « des miettes ».

EL HADJI MODY DIOP (stagiaire)

 

Vérifier aussi

Education nationale : Un recensement des enseignants recommandé par le ministre 

Arès une forte demande, le personnel des enseignants du Sénégal sera finalement recensé et s’agira …