Audience avec Djibril Ngom: Yewwi
Audience avec Djibril Ngom: Yewwi

Elections Législatives, parrainage , 3e mandat: Yewwi veut pousser Macky vers la sortie

En attendant  les législatives prévues au mois de juillet,  l’heure est au bilan pour la coalition Yewwi askan wi. Une première sortie  depuis la publication des résultats. Hier, ce fut  une opportunité pour les leaders de se pencher sur le parrainage, le 3ieme  mandat et les législatives prochaines.

Un document projeté et qui montre les localités que Yewwi a raflé au détriment de Benno.  Pour Déthié Fall qui  qui profite des moindres occasions pour tirer sur lui.  A l’en croire, Macky refuse la cohabitation avec YAW à l’assemblée  nationale. Du coup, dit-il « notre coalition a talonné  Benno lors des locales. C’est pourquoi, il veut tout faire pour tuer notre coalition dans l’œuf, d’où ces déplacements dans certaines régions du pays pour prêcher « sa parole. » Pour D. Fall, Dakar, géographiquement parlant, elle fait le quart  dont 0.3% de la superficie. Mais  représente près de 26% de l’électorat. Raisons de plus pour que le camp d’en face de faire de la manipulation sachant que Yewwi est  une force.

Publicités

Yewwi rejette le parrainage

Quant ’à Cheikh Tidjane  qui se prononçait  sur le parrainage, il fera savoir qu’ « en dépit des décisions de l’administration locale, en dépit de l’élimination des listes, de la corruption, Yewwi sort victorieux de ces joutes-là. Cette dégringolade et cette chute fait que Macky impose comme un prince le parrainage. Ceci, en dépit de l’arrêté de la Cedeao et donc ses décisions et règles sont au-dessus des lois  nationales mais Macky Sall ne rate aucune occasion pour parler sur le système de parrainage. On le voit venir et demain il va utiliser ce système pour nous bloquer. »  Très en colère, Cheikh T. Dièye dit mettre en garde Macky Sall et ses ouilles : « Nous tenons à lui dire que Yewwi n’acceptera pas de jour  ou de nuit et cette décision est inacceptable. Donc avec la coalition Yewwi dit clairement que ce système est faut et on le rejette. Les arguments sont le viol du secret du scrutin. » Dans le même ordre d’idées, estime Malick Gackou, « ce parrainage est une vaste escroquerie politique pour éliminer des listes. Les sénégalais sont fatigués par des brimades contre la démocratie et la violence de même que les pesanteurs qui pèsent sur eux. Que Macky sache que son régime est finissant et nous exigeons des élections transparentes. Le parrainage est inacceptable dans ce pays. Nous allons travailler avec nos équipes mais refuserons forfaiture. » Pour sa part, Cheikh Youm révèle qu’il y’a 15 députés de la diaspora et qui sont avec Yewwi.  Suffisant pour que cette dernière cherche à les réduire. Macky a peur et jamais il ne vous le dira.  Pour Cheikh Tidjane Youm, « Macky essaie de divertir l’opinion pensant qu’il est majoritaire sur toute la ligne. Ce qui est faut car il a perdu cette majorité factice. Il sait que les sénégalais l’ont rejeté c’est pourquoi il surfe sur la victoire des lions. Macky ne peut être courtois car ce n’est pas sa nature. Ce stade n’est pas donné  au nom d’Abdoulaye Wade mais « le stade du Sénégal » C’est une structure pour ce pays mais dans quelles conditions il a été construit avec 178 millions de CFA pour une bamboula clanique. »

« Pas de Khalifa, mais celui de Macky Sall »

Pour Aida Mbodj qui n’a pas mis de gants pour asséner ses vérités, Macky choisit celui qui va participer ou  pas à ces joutes. « Avec le parrainage, il veut éliminer des candidats et cela émane du Ministre de l’Intérieur. Mais il sait que Khalifa lui fait peur et à l’époque, candidat de Takhawu Sénégal. Khalifa a eu d’autres galons avec comme titre, président de la conférence des leaders de Yewwi. Ce n’est pas possible  que celui-ci ne participe pas. Mais il n’est plus question de disqualifier des membres et sera une lutte acharnée. Nous avons tout  tenté, mais on dirait que Macky s’entête dans ces décisions. On verra cette fois-ci », met-elle en garde.

Khalifa Sall a lancé un appel à l’endroit des militants en vue de poursuivre la résistance et de lutter pour le respect des droits des sénégalais.

MOMAR CISSE

Vérifier aussi

Audition mouvementée de Ngagne D. Touré : Les premières arrestations tombent

Le Parquet de Dakar a engagé des poursuites contre des greffiers identifiés pour outrage à …