Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
voiture

Elle vole la voiture de son mari enseignant en quittant le domicile conjugal

Rien ne va plus entre les époux Moussa K. et Adama D. qui ont comparu à la fois comme prévenus et parties civiles à la barre du tribunal de Dakar, siégeant en matière correctionnelle. L’enseignant a attrait sa conjointe pour vol de véhicule. Celle-ci a dénoncé pour sa part, des faits de violences conjugales. 
C’est le 24 novembre prochain que le juge du tribunal correctionnel de Dakar départagera le couple Moussa K. et Adama D.. Ces derniers ont visé dans leurs plaintes les délits de vol et coups et blessures volontaires ayant entraîné huit jours d’incapacité temporaire de travail.
En effet, les conjoints n’étaient plus sur la même longueur d’onde, après quelques années de mariage sanctionnées par la naissance de deux enfants. Le divorce était devenu l’unique option pour eux. D’après Adama D., elle a été victime de violences conjugales deux fois de suite. « Mon mari m’a tabassée le 18 mars dernier.
Quelques jours plus tard, il s’est assis sur mon ventre, avant de me rouer de coups. Alors que j’avais accouché par césarienne six mois plutôt », a déploré Adama D.. Pour ce qui est du vol de voiture qui lui est reproché, la jeune dame a allégué que le véhicule appartient au couple.
Mais, son époux s’est débrouillé pour le muter à son nom. Né en 1980 et enseignant de son état, Moussa K. a contesté avoir levé la main sur son épouse. Il a précisé avoir eu une prise de becs avec sa femme le 14 mars 2022, vers 17h. Car, affirme-t-il, il a découvert que celle-ci avait grièvement blessé leur fille. A propos du vol, Moussa a déclaré que son ex a pris son véhicule quand elle quittait le domicile conjugal.
Lors de son audition, le témoin Khadidiatou B. a corroboré les accusations de sa cousine. A l’en croire, l’instituteur a battu sa victime présumée avec un chargeur. Suffisant pour que Me Bamba Bousso réclame 2 millions francs pour la réparation du préjudice subi par la dame Adama D.. S’agissant du vol, l’avocat a plaidé la relaxe, soutenant que sa cliente n’a reconnu qu’avoir détenu les clés du véhicule.
Le conseil de Moussa K. a, de son côté, demandé au tribunal de condamner la comparante à restituer le véhicule, sous astreinte du paiement de la somme de 500.000 francs par jour de retard. Me Baba Diop a, par ailleurs, plaidé la disqualification du chef de coups et blessures volontaires en voie de fait.

Vérifier aussi

3ac69ffbb1ed2787de4697b3fe6fd5dd310e1de4

Après Camp Pénal, des détenus de la prison de Ziguinchor en grève de la faim ce lundi

Après les séries de contestations des plusieurs détenus dans les prisons du Sénégal, des prisonniers …