Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
détenus politiques
détenus politiques

Épinglé par le rapport de la cour des comptes : Me Moussa Diop tire sur ses détracteurs

L’ancien directeur général de Dakar Dem Dikk, Me Moussa Diop a fait face à la presse pour se prononcer sur les rapports de la Cour des comptes. L’ancien allié de l’APR soutient avoir redressé la société de transport et menace de faire face aux attaques sur sa personne. 

Publicités

Le président de l’AG Jotna ne mâche pas ses mots pour faire face à ses détracteurs. Face à la presse, Me Moussa Diop s’est lavé à grande eau suite aux rapports de la Cour des comptes. « Ce n’est pas la première fois que l’on m’accuse des choses que je n’ai pas faites. Après mon départ, j’ai été accusé d’avoir créé  200 emplois fictifs entre autre par mon successeur, de voler une voiture de fonction depuis 4 ans. Le rapport publié épingle des voleurs ou ceux qui ont détourné. Je ne suis mêlée ni de près ni de loin dans ces malversations », tonne-t-il.  Et de poursuivre : »Sur le foncier de Dakar Dem Dikk, j’avais demandé l’autorisation du conseil d’administration au lieu de le faire en catimini dans mon bureau. J’ai commandé un rapport d’expertise foncière fait par un expert qui avait fixé le prix au mètre carré à  500 mille F CFA. Ce sont 3 terrains qui ont été vendus. Le premier est d’une entreprise privée (une banque ) sur 2 000 mètre carré. La résolution a été signée par le conseil d’administration. J’ai reçu l’autorisation et désigné un notaire. Le rapport dit que l’Etat n’a pas fait son rôle. Ce terrain a été vendu à un milliard F CFA. Le deuxième terrain est celui du siège de l’APR et j’étais sous décret en tant que directeur général de Dakar Dem Dikk. J’avais clairement dit au Chef de l’Etat que ce terrain va être vendu au même titre que le premier » .

Il indique que le premier paiement de 600 millions F CFA a été fait par  chèque. Le deuxième paiement était de 178 millions F CFA et il restait 222 millions F CFA payés par une collecte au sein des membres du parti ». Il renseigne que la Cour des comptes dit qu’on devait payer par chèque. « Le troisième lot est de 3 mille mètre carré pour l’ambassade de Chine. Je leur avait proposé  600 mille F CFA par mètre carré et je pouvais bien le mettre dans ma poche. L’ambassadeur l’a mis en chèque pour 1,8 milliard F CFA. Il y a un terrain qui n’a pas été vendu alors que le conseil d’administration m’avait donné l’autorisation pour le céder au CETUD », explique-t-il. Il rappelle que quand il venait à Dakar Dem Dikk en 2014, il y avait  deux agents représentant les ministres de transport et des finances. « J’ai trouvé une société qui coulait et j’ai écrit au Président de la République pour sauver la boîte. L’Etat nous devait 24 milliards F cfa que Macky Sall a reconnu et payé. J’avais pris 11 experts pour évaluer cette dette qui a été finalement remboursée. On a fait une convention de dette croisée et Dakar Dem Dikk devait plus de 8 milliards F cfa. Quand on a fait le croisement il restait 16 milliards F cfa », renseigne-t-il.

Il s’interroge sur pourquoi la Cour des comptes n’a pas dit d’ouvrir une information judiciaire. « Dakar Dem Dikk ne peut pas faire de bénéfice, elle travaille dans le social. On doit revoir le prix des tickets. Elle doit 7 milliards F cfa à l’IPRES, les retraités ne sont pas payés. Pour la sécurité sociale, il y avait une dette », révèle-t-il. Il s’étonne que ‘Etat continue de payer les salaires alors que c’est une société privée. Me Moussa Diop rappelle qu’il a été viré parce qu’il était contre le troisième mandat de Macky Sall.

NGOYA NDIAYE / Rewmi Quotidien

Vérifier aussi

Mame Mbaye NIANG 1

Affaire Prodac: Ousmane Sonko annonce un nouveau rebondissement

Le feuilleton de l’affaire Prodac qui avait alimenté la chronique n’est pas encore terminé. Ousmane …