Exportations du Sénégal
Exportations du Sénégal: Une chute de 20, 4 % en avril

Exportations du Sénégal: Une chute de 20, 4 % en avril

Les exportations du Sénégal sont ressorties, au mois d’avril 2021, à 202,3 milliards de FCFA contre 254,2 milliards de FCFA au mois précédent, soit une baisse de 20,4%.

Les importations du mois d’avril 2021 sont évaluées à 475,5 milliards de FCFA contre 412,4 milliards de FCFA au mois précédent, soit un relèvement de 15,3%. Le solde commercial s’est établi à -273,2 milliards de FCFA au mois d’avril 2021, contre 158,1 milliards de FCFA au mois précédent, rapporte l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD)  dans un rapport publié hier.

Elle met ce repli sur le compte de la contraction des expéditions d’arachides non grillées (-77,1%), de titane (-37,1%), de bouillons (-34,1%) et d’or non monétaire (-26,2%). Cependant, ’’le relèvement des exportations d’acide phosphorique (+45,2%) et de produits pétroliers (+15,8%) a atténué cette réduction. Comparées au mois d’avril 2020, les expéditions se sont accrues de 33,3%’’, rapporte le document.

Il signale que leur cumul à fin avril 2021 s’est établi à 920,4 milliards de FCFA contre 849,6 milliards de FCFA pour la même période de 2020, soit une hausse de 8,3%. L’ANSD fait savoir qu’en avril les principaux produits exportés ont été l’or non monétaire (32,3 milliards de FCFA), les produits pétroliers (28,0 milliards de FCFA), les poissons frais de mer (19,1 milliards de FCFA), l’acide phosphorique (14,6 milliards de FCFA) et les légumes frais (7,0 milliards de FCFA). Elle précise dans le même temps que le Mali (21,0%), la Suisse (11,9%), la Côte d’Ivoire (5,9%), l’Inde (5,2%) et les Pays-Bas (4,5%) ont été les principaux clients du Sénégal.

Une hausse de la production industrielle

En avril 2021, la production industrielle hors égrenage de coton s’est accrue de 31,3% relativement à la même période de 2020. Cette évolution est attribuable à la performance notée dans les industries extractives (+69,9%), manufacturières (+32,9%) et environnementales (+12,5%). En revanche, la production «d’électricité, gaz et eau» s’est repliée sur la période sous revue (-10,8%). Sur les quatre premiers mois de 2021, la production industrielle a progressé de 18,8% par rapport à la période correspondante de 2020. Cette publication mensuelle traduit l’évolution de l’activité industrielle à travers l’Indice Harmonisé de la Production Industrielle (IHPI).

L’indice, base 100 en 2006, couvre les industries extractives, alimentaires, chimiques, mécaniques, les industries de textiles et de cuir, de bois, de papier et de carton, de l’énergie, de matériaux de construction et les autres industries manufacturières. La nomenclature d’activités et de produits utilisée est celle des Etats membres d’AFRISTAT. Les indices sont de type Laspeyres, à pondération constante par les valeurs ajoutées de l’année de base. L’échantillon représente 69 entreprises couvrant 89,8% de la valeur ajoutée industrielle du pays.

L’indice est publié au plus tard 45 jours après la fin du mois sous revue. Les composantes sont: l’évolution par branche et sous branche de l’IHPI du mois sous revue, ainsi que ceux des mois précédents de l’année en cours, l’évolution de l’IHPI du mois revue par rapport à la période correspondante de l’année précédente et les principales productions industrielles en quantités.

Check Also

Bara Gaye, élu meilleur Maire du Département de Keur Massar

Bara Gaye : Pastef dément le rejet de sa candidature

Rififi autour de la candidature de Bara Gaye à la mairie de Yeumbeul Sud. Bara …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rewmi

GRATUIT
VOIR