Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
telechargement 11

Filière « CYCLAGE »: Un projet de micro-usines pour transformer les déchets plastiques lancé 

Pour apporter une solution pragmatique et innovante de soutien à la filière recyclage, le projet « Sunu Plastic Odyssey » a été  lancé hier. Il s’agira de déploiement de micro-usines conteneurisées par des entrepreneurs locaux  pour transformer les déchets plastiques en ressources précieuses en créant des emplois.

Face à une pollution plastique alarmante et un taux de chômage élevé chez les jeunes, le projet Sunu Plastic Odyssey a été lancé hier pour  apporter une solution pragmatique et innovante de soutien à la filière du recyclage.  Selon l’ambassadrice de France au Sénégal, Christine Fages, ce projet collaboratif, soutenu par plusieurs partenaires locaux et internationaux, déploie des micro-usines low-tech, conteneurisées et opérées par des entrepreneurs locaux pour transformer les déchets plastiques en ressources précieuses, tout en créant des emplois et en stimulant l’économie locale. « Sunu Plastic Odyssey s’inscrit parfaitement dans la stratégie nationale du Sénégal, alignée avec les initiatives de PROMOGED, SONAGED et le loi plastique.
En unissant nos efforts, nous contribuons à un développement durable et inclusif, répondant aux objectifs du Plan Sénégal Émergent Vert », dit-elle. Et de poursuivre : » L’objectifs du projet est le déploiement de micro-usines de recyclage à savoir dix micro-usines conteneurisées seront mises en place avec des entrepreneurs sénégalais pour transformer les déchets plastiques en produits finis utiles, tels que des pavés, des tuiles et des planches pour faire du mobilier urbain ou pour tout autre usage ».
A l’en croire, ces installations permettront de créer des emplois locaux et de valoriser les déchets plastiques collectés. L’on note que ces 10 unités emploieront en tout 150 personnes et recycleront 4000 tonnes de plastique chaque année. Ledit projet prévoit une formation professionnelle et insertion en partenariat avec le 3FPT des formations certifiantes aux métiers du recyclage ainsi que d’installer un FabLab à l’école Polytechnique de Thiès. Selon les initiateurs,  l’enjeu est de préparer des jeunes sénégalais à occuper les emplois de cette filière en pleine expansion que ce soit à des postes d’ouvriers ou de cadres ou ingénieurs.  Ainsi, plus de 500 jeunes seront ainsi formés et diplômés.
Sur cette liste s’ajoute la sensibilisation et l’ éducation avec des programmes de sensibilisation qui seront déployées dans les écoles en lien avec le CEFE et le ministère de l’éducation.  Il est prévu de capitaliser sur l’inauguration des micro-usines en région et sur la venue du bateau Plastic Odyssey en 2025 pour communiquer sur le “péril plastique” et sur les solutions et  500 poubelles pédagogiques de tri seront déployées mais également un nombre de 5000 enfants et citoyens seront touchés par ces actions. L’enjeu pour ces initiateurs  est d’ancrer localement une filière du recyclage et de former des entrepreneurs pour faire émerger un modèle décentralisé à la fois résiliant et réplicable à très grande échelle. « L’ambition pour les 3 prochaines années est de créer 500 emplois, former 1000 jeunes et recycler plus de 5000 T/an et d’avoir ainsi un impact à la fois sur la préservation de l’environnement et sur l’emploi notamment chez les jeunes », ambitionnent-ils.
Pour le ministre de l’urbanisme Moussa Balla Fofana, le Sénégal a une volonté avec la France de faire face à la pollution. « Ce sont des questions dont nous devons trouver des solutions pérennes. La question de la pollution et la problématique des plastiques dans notre environnement est un sujet qui interpelle chaque citoyen. De manière régulière, nous constatons dans notre vie à quel point cette problématique envahissante et que nous devons ensemble trouver des solutions pérennes », dit-il.
Et de poursuivre : » Ce projet s’occupe du traitement de déchets au niveau planétaire mais qui vient avec une option d’industrialisation. C’est une priorité pour le gouvernement car l’industrialisation créé des emplois pour faire évoluer notre économie et sur une question aussi importante environnementale ».  Le ministre est d’avis qu’on ne peut continuer avec cette pollution. « Ce projet entre dans le cadre des initiatives transversales pour protéger l’environnement », fait-il savoir.
NGOYA NDIAYE 

Vérifier aussi

telechargement 5

Urgent! Nécrologie : Mademba Sock, figure éminente du syndicalisme sénégalais, est décédé

Le syndicaliste sénégalais Mademba Sock est décédé dans la nuit de vendredi à samedi 15 …