LOUGA: ELHADJI SALIOU DEME DE LA GRANDE MOSQUEE INVITE LES SENEGALAIS A L'INTROPECTION 
LOUGA: ELHADJI SALIOU DEME DE LA GRANDE MOSQUEE INVITE LES SENEGALAIS A L'INTROPECTION 

Fin du mois de Ramadan: Les prémices d’une korité à deux vitesses

Ce fut un démarrage d’un jeun à l’unisson. Mais il reste fort possible que des sénégalais rompent le jeûne le jeudi pour célébrer la korité le vendredi.  Si l’Aspa estime qu’il sera impossible de voir le croissant lunaire le jeudi (en se basant sur des calculs) néanmoins Imam Kanté appelle à une mobilisation pour scruter le croissant lunaire  aujourd’hui.   

Dans un communiqué paru en mi-journée l’Association sénégalaise pour la promotion de l’astronomie (Aspa) a donné des indications sur la visibilité du croissant lunaire marquant la fin du mois de ramadan. Selon ladite association,  la lune ne pourrait être visible ce jeudi 20 avril en raison d’une éclipse solaire non visible au Sénégal. « On ne peut pas voir un premier croissant à l’œil nu un jour d’éclipse. Les pays qui ont déjà annoncé le jour de la fin du ramadan se basent sur la conjonction et non sur l’observation visuelle », a-t-elle écrit.  Selon ces prévisions de l’Aspa, la fête de l’Eid El Fitr  sera probablement célébrée le samedi 22 avril au Sénégal.

En outre elle ajoute que « la surface de la lune sera éclairée de 3.24% le vendredi 21 avril. La lune se couchera à 19 h 49mn, soit 1 h 19 mn après le soleil. D’aucuns semblent battre en brèche cette thèse ou du moins ce qui lui semble. Dans une contribution  reprise par des sites d’informations Imam Makhtar Kanté a invité les uns et les autres  à se « mobiliser pour scruter la lune  ce jeudi. «  Mobilisons-nous pour une observation de masse ce jeudi inchaa Allah et on verra ce qu’il en sera.

Une solution pour le Sénégal serait d’opter de façon consensuelle  et à être plus rigoureux dans l’organisation de la collecte des témoignages oculaires en évitant les témoignages isolés et non confirmés par les communautés et autorités musulmanes locales et demander nom, lieu » Il s’agit aussi selon l’Imam, , contact téléphonique et heure du témoignage, d’éviter d’accepter ou de refuser des témoignages selon la sensibilité confrérique ou non des uns et des autres, de valider l’observation du nouveau croissant de lune à l’échelle du pays comme le font la plupart des pays musulmans et conformément aux fatwas des grands oulémas contemporains (un décret du ministère de l’intérieur qui assure la tutelle du culte pourrait être pris en la matière) ; (…). »

A ce titre,  il est d’avis que qu’il est possible de disposer d’un calendrier musulman perpétuel comme c’est le cas pour les horaires de prière. « Nous avons espoir que la Oumma finira par adopter cette option pour guérir définitivement des malaises de lune. Si la maîtrise du calcul astronomique ne doit pas servir à calculer le cycle de la lune, on peut se demander pourquoi alors ce verset : « C’est Lui qui a fait du soleil une lumière et de la lune une brillance et lui a fixé des phases de afin que vous sachiez dénombrer les années et le calcul. Allah n’a créé cela qu’en toute vérité. C’est ainsi qu’Il expose Ses signes pour ceux qui comprennent ». (Coran 10 : 5). »

MOMAR CISSE

Vérifier aussi

DIALOGUE NATIONAL: Momar Ndao et Cie proposent des pistes de solutions pour la tenue de l’élection présidentielle

Recalé des élections, la coalition Ascosen-Askanwi a répondu à l’invite au dialogue initié par le …