France: Le président hongrois proche du Kremlin, reçu par Emmanuel Macron
France: Le président hongrois proche du Kremlin, reçu par Emmanuel Macron

France: Le président hongrois proche du Kremlin, reçu par Emmanuel Macron

Le président hongrois sera reçu à l’Élysée ce jeudi soir. Emmanuel Macron veut convaincre Viktor Orban d’accepter l’adhésion de l’Ukraine à l’Union européenne.

Ce jeudi 7 décembre 2023, Viktor Orban est reçu à l’Élysée par Emmanuel Macron. « Les deux dirigeants évoqueront les différents sujets à l’ordre du jour du Conseil européen des 14 et 15 décembre prochains », assure l’Élysée. Parmi eux, la situation au Proche-Orient mais surtout la question ukrainienne.

Publicités

Seul dirigeant de l’UE à avoir maintenu des liens étroits avec le Kremlin après l’invasion russe lancée en Ukraine, le président hongrois ne cache pas ses réticences à une adhésion de Kiev à l’Union européenne. Cette semaine, il a réclamé l’ajournement de deux décisions clés pour l’Ukraine, sur un soutien budgétaire de 50 milliards d’euros et l’ouverture de négociations d’adhésion.

Alors que Viktor Orban est plutôt coutumier des bras de fer, certains diplomates suspectent le président hongrois de faire chanter l’Union européenne. Bruxelles demande des réformes judiciaires à Budapest et a gelé des fonds européens destinés à la Hongrie dans l’attente de celles-ci.

Fin novembre, le président du Conseil européen s’était déplacé à Bruxelles pour négocier avec le président hongrois. En vain.

Toutefois, Emmanuel Macron ne rend pas les armes. Au printemps, il avait déjà reçu Viktor Orban pour insister sur « l’unité des pays européens » face à la guerre en Ukraine. L’adhésion de la Finlande et de la Suède à l’Otan avait été au programme. Cette fois encore, le président français espère avancer avec son homologue hongrois. Toujours selon Politico, la diplomatie française voit le fait que Viktor Orban ait accepté ce dîner comme un bon signe. S’ils ne trouvent pas un accord, les 26 autres pays européens pourraient choisir de soutenir l’Ukraine à travers des garanties publiques nationales, selon Les Echos . Mais l’unité de l’Union européenne s’en retrouverait ébranlée.

Vérifier aussi

ISRAËL-HAMAS

GUERRE ISRAËL-HAMAS: Indignation internationale après des tirs israéliens sur une foule affamée à Gaza

Les condamnations internationales se multiplient après la mort annoncée par le Hamas de plus de …