Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64

Gaza: Alors que la famine est imminente, le chef de l’ONU appelle à œuvrer pour une paix durable

Alors que la famine menace Gaza, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a réitéré lundi son appel en faveur d’une fin durable du conflit et de la libération de tous les otages restants, dans un contexte de « dévastation sans précédent et continue » dans l’enclave palestinienne occupée.

« Les besoin sont urgents », a déclaré M. Guterres, lors d’un point de presse à Amman, en Jordanie, aux côtés du ministre jordanien des Affaires étrangères Ayman Safady.

Publicités

Le chef de l’ONU s’est engagé à continuer à faire pression « pour la levée de tous les obstacles à l’aide vitale, pour plus d’accès et plus de points d’entrée » à Gaza, alors que des scènes de plus en plus terribles sont rapportées par les humanitaires de l’ONU et d’autres personnes, en particulier dans les gouvernorats du nord. « Il faut se rendre à l’évidence : il n’y aura pas de solution humanitaire durable avec une guerre aussi sanglante que celle-ci », a souligné le chef de l’ONU. « Je le répète : rien ne justifie les attaques odieuses du 7 octobre et la prise d’otages par le Hamas, et rien ne justifie le châtiment collectif du peuple palestinien ».

Refus des convois d’aide humanitaire de l’ONU au nord de Gaza

L’appel du chef de l’ONU en faveur d’une paix durable et d’un cessez-le-feu humanitaire pour permettre l’acheminement de l’aide a été lancé alors que l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) a confirmé que les autorités israéliennes l’avaient empêchée de fournir une aide vitale au nord de la bande de Gaza.

Selon le chef de l’UNRWA, Philippe Lazzarini, « les autorités israéliennes avaient informé l’ONU qu’elles n’approuveraient plus aucun convoi alimentaire de l’UNRWA vers le nord de Gaza ». « Malgré la tragédie qui se déroule sous nos yeux, les autorités israéliennes ont informé l’ONU qu’elles n’approuveraient plus aucun convoi alimentaire de l’UNRWA vers le nord ». a déclaré Philippe Lazzarini. « C’est scandaleux et cela montre l’intention délibérée d’entraver l’assistance vitale dans un contexte de famine provoquée par l’homme », a-t-il ajouté.

Dans ce contexte de restrictions, l’agence des Nations Unies a indiqué que les produits de base dans les gouvernorats du nord étaient désormais « 25 fois plus chers qu’avant la guerre ». Par exemple, un sac de farine de 25 kilogrammes coûte désormais plus de 400 dollars.

Le désespoir des agences humanitaires

Plus largement, l’UNRWA estime qu’il y a très peu de répit pour les Palestiniens de Gaza, même pendant le mois sacré du Ramadan, car le conflit dans la bande de Gaza se poursuit sans relâche. Les forces de sécurité israéliennes (ISF) poursuivent leurs opérations militaires dans la bande de Gaza, y compris dans le sud de la bande, avec des frappes aériennes et des bombardements à Rafah, où l’UNRWA estime qu’un total de 1,2 million de personnes vivent actuellement, la grande majorité d’entre elles dans des abris informels.

 

 

 

 

Vérifier aussi

Burkina Faso : La transition prolongée de (05)cinq ans.

Le capitaine Ibrahim Traoré, qui a renversé le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba et assuré la …