Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Gaza : Un convoi du PAM bloqué par Israël puis pillé par « une foule désespérée »
Gaza : Un convoi du PAM bloqué par Israël puis pillé par « une foule désespérée »

Gaza : Un convoi du PAM bloqué par Israël puis pillé par « une foule désespérée »

Alors que la famine menace la bande de Gaza, un convoi de nourriture du Programme alimentaire mondial (PAM) a été bloqué mardi 5 mars par l’armée israélienne à l’intérieur de la bande de Gaza. Ce convoi a ensuite été pillé par « une foule désespérée », a indiqué l’agence onusienne.

Dans un communiqué, le PAM a souligné que sa tentative de reprendre les livraisons dans le nord de l’enclave palestinienne avait été « largement infructueuse ».

Publicités

Un convoi alimentaire composé de 14 camions transportant environ 200 tonnes de nourriture faisaient route vers le nord du territoire, pour la première fois depuis que l’agence y a suspendu ses livraisons le 20 février, lorsque le convoi a été arrêté à un checkpoint de l’armée israélienne. Il s’agissait du premier convoi du PAM depuis la suspension des livraisons vers le nord le 20 février. « Bien que le convoi d’aujourd’hui (mardi) n’ait pas pu atteindre le nord pour fournir de la nourriture aux personnes qui sont affamées, le PAM continue d’explorer tous les moyens possibles pour y parvenir », a déclaré Carl Skau, Directeur exécutif adjoint du PAM.

La route reste le meilleur moyen pour transporter des vivres

Après trois heures d’attente à ce checkpoint de Wadi Gaza, dans le centre du territoire, le convoi a été contraint de rebrousser chemin, a indiqué l’agence basé à Rome. Après avoir été refoulés, les camions ont été déroutés puis arrêtés par une foule nombreuse de personnes désespérées qui ont pillé la nourriture des camions, emportant environ 200 tonnes.

Désormais, le PAM dit explorer tous les moyens d’acheminer de l’aide dans cette zone mais souligne que la route est le seul moyen de transporter de la nourriture en quantité suffisante pour éviter la famine qui menace la population.

Par ailleurs, un parachutage effectué mardi, en collaboration avec l’armée de l’air jordanienne, a permis de larguer six tonnes de nourriture, soit une quantité suffisante pour 20.000 personnes, a indiqué l’agence. « Les parachutages sont une solution de dernier recours et ne permettront pas d’éviter la famine », a déclaré Carl Skau. « Nous avons besoin de points d’entrée dans le nord de Gaza afin de livrer suffisamment de nourriture pour un demi-million de personnes qui en ont désespérément besoin », a-t-il dit. Selon l’ONU, la famine est « quasiment inévitable » pour plus de 2 millions des 2,4 millions d’habitants de Gaza. La situation est notamment critique dans le Nord où l’acheminement de l’aide par voie terrestre depuis son principal point d’entrée, la ville de Rafah dans le Sud, est rendu difficile par les destructions et les combats.

La faim y a atteint des « niveaux catastrophiques », a prévenu le PAM mardi. « Les enfants meurent de maladies liées à la faim et souffrent de malnutrition sévère », a-t-il souligné, estimant qu’un cessez-le-feu était nécessaire de toute urgence et qu’une opération « de secours massive nécessite davantage de points d’entrée à Gaza, y compris depuis le nord, et l’utilisation du port d’Ashdod »

Vérifier aussi

image1170x530cropped

Paix et Sécurité: Les violations commises à l’encontre des enfants dans les conflits armés ont connu une augmentation « choquante » en 2023, déplore l’ONU

La violence contre les enfants pris dans les conflits armés a atteint des « niveaux extrêmes » …