GO: Cette fois, le major Kandji prend sa retraite.

Il faut avoir le courage de le dire. Nous autres sénégalais sommes bien particuliers et c’est cela qui nous différencie de beaucoup d’africains que jadis nous snobions.
Ne dit-on pas, par exemple, que l’armée est une grande muette, tout comme la gendarmerie et la flicaille? On le dit et tout le monde le sait.
Sauf que chez nous, ces silences XXL, c’est seulement quand c’est hyper nécessaire. Ou important, comme on dit à tort à la Rts.
Maintenant, nos institutions militaires contiennent de grands bavards même s’ils sont admis à la retraite, des adorateurs de la télé, qui à chacune des sorties, nous en apprennent bien de choses…pourvu que cela ne dérange pas « waa Keur Goumack. »
L’élégant major Kandji , très proche de l’ Apr, avait l’ habitude de plastronner sur les plateaux des télés en qualité d’expert », pour ouvrir un feu nourri juridique sur l’opposition sans que personne ne pipe mot de peur d’être ridiculisé.
Il a fallu que Cheikh Bara Ndiaye, un tradipraticien non alphabétisé en langue française, monte au créneau et met en doute ses diplômes, pour que le sous off de la gendarmerie à la retraite commence à apprendre le sens de la mesure et prendre ses distances avec le petit écran.
On ne le voit plus à la télé le major Kandji, mais il aurait pu dire aurevoir en bon donneur de leçons qu’il est.
Sébé

Vérifier aussi

GO: Un capitaine d’industrie n’est pas un mousse politique 

Ahuri ! Ebahi! A la lecture d’un article signé par un site de la place …