Injures et menace de mort : 30 millions francs réclamés à Mame Goor Diazaka 
Injures et menace de mort : 30 millions francs réclamés à Mame Goor Diazaka 

Go: Diazaka..Nemekou tour !

Quand on a le temps, on n’a pas l’argent. Et quand on a l’argent,  on n’a jamais le temps, dit la chanson.  Mame Goor Diazaka, qui se veut l’un des plus grands musiciens de ce pays, après Youssou Ndour, n’est pas un homme bien difficile.

Sur aucun plan. il se reconvertit rapidement, question d’élasticité et de texture. Par exemple, quand son ex, (également ex-députée à l’Assemblée nationale), s’est rendu compte que l’enfant de Rufisque était loin du génie artistique qu’il prétendait être, elle l’a tout simplement planqué pour aller chercher fortune ailleurs, après lui avoir fait un enfant pour  » rassurer. »

Le chanteur ne s’en offusqua pas. Au contraire. Sachant que tous les deux tirent leurs principaux revenus du parti au pouvoir, il redoubla d ‘ e f – forts pour pouvoir afficher un militantisme reconnu, parfois au ras des pâquerettes. Ca paye aussi, mais ce ne sera pas tout pour l’enfant de Rufisque qui, entre-temps, a compris que les politiciens adorent avoir des gardes du corps visibles, au dessus des 2 mètres et des 100 kilos, mais aussi d’aboyeurs (comme au football) à leurs côtés pour faire illusion.

Mame Goor remisa donc le peu de talent qu’il lui restait, pour se consacrer définitivement à la politique politicienne, dont on dit quelle peut mieux payer que l’officielle. Ne dit-on pas que l’essentiel est de gagner… »sur sa vie » ? 

SEBE

Vérifier aussi

Fixation d’une nouvelle date pour la présidentielle : « Aar sunu élection » propose le 3 mars

Dans une lettre adressée au président de la République, la plateforme « Aar sunu élection » a …