Sonko
Sonko

GO: Faut causer, Boy Oussou !

Le boss du Pastef, je ne l’ai jamais croisé sur mon chemin. Mais si je m’en fis aux sénégalais, il a bonne réputation. C’est pourquoi j’ai été très surpris d’apprendre qu’un de nos députés pros, en l’occurrence le sieur Matar Diop de la Coalition Benno bokk yaakaar, l’accuse d’avoir reçu des fonds de bailleurs intéressés par une remise en cause d’accords et de contrats.

Qui sont ces bailleurs et pourquoi une révision d’accords et de contrats ? Que reproche-t-on aux premiers deals (au sens noble du terme ?) Pourquoi, à son tour, Boy Oussou garde-t-il le silence quand tout le monde sait qu’en partie, ses ennuis lui viennent de sa « grande gueule » ?

Publicités

D’accord, d’accord, ça fait quand même un bail qu’il vit le calvaire, avec la tonne d’accusations beiges marron qu’il porte sur le dos. Okay Okay, on sait que c’est lui qui joue le rôle du pauvre innocent dans le téléfilm « le loup et l’agneau ».

Mais, à mon avis, pour prétendre au fauteuil doux et moelleux de Big Mack, il faut être dur et endurant, pour passer un tiers de son temps à essuyer les tirs de l’ennemi. Ainsi, de la part de Oussou, tout le monde est en droit d’attendre un tout petit « Oui-maataye, mako def » ou alors « Danouy thiow rek » pour saboter mon focus, ne sauraient être que les bienvenus.

Sebé

Vérifier aussi

GO: Un capitaine d’industrie n’est pas un mousse politique 

Ahuri ! Ebahi! A la lecture d’un article signé par un site de la place …