Go : Tampi ! On ne brûle pas les femmes chez nous

Tout comme nous n’ accepterons jamais que les gays nous dictent leurs lois alors qu’ils savent bien que nous sommes un pays de grands  croyants,  jamais  nous ne tolèrerons que des esprits politiques  lilliputiens  s’en prennent aux sénégalaises, simplement  parce qu’ elles appartiennent  à  des camps politiques  différents.

Publicités

Nous ne sommes tout de même  pas en  France où faire rôtir publiquement des dames comme la brave  Jeanne D’arc ne choquait pas particulièrement. Ici, nous sommes  au pays de Aline Sitoe Diatta et de Dieumbeut Mbodj, pour la gouverne de ces lâches  qui passent leur temps  à  proférer des menaces de mort contre la gent féminine qui n’a pas toujours  les moyens  de  se défendre.

Quand j’ai appris que certains  politiciens  véreux voulaient s’en prendre  à  Fatoumata Ndiaye du mouvement  « Fouta Tant pis » (qu’ on m’ excuse si l’ orthographe  est incorrecte ) qui n’  a commis comme faute  que de dénoncer les maux qui frappent son terroir ‘tout en refusant de se faire corrompre,   mon sang n’ a fait qu’ un tour.

Si en effet, nous devons  désormais faire face à  une  violence ambiante  parce que nous osons dire non, nous devons  savoir que la faute  n ‘ incombe   qu’ à  nos politiciens à  qui nous avons demandé  de nous développer  et non de nous balkaniser.

Cébé 

Vérifier aussi

Palais : Diomaye change les fauteuils marron-beige de Macky

Le nouveau Président du Sénégal, Bassirou Diomaye Faye, a entrepris de renouveler le mobilier du …