32200384

Guerre en Ukraine : Volodymyr Zelensky exige un « cessez-le-feu immédiat »

Des délégations russe et ukrainienne doivent entamer lundi 28 février des négociations, au cinquième jour de l’invasion de l’Ukraine où le président Volodymyr Zelensky a appelé les troupes russes à « déposer les armes » et réclamé l’intégration immédiate de son pays à l’Union européenne.

Au cinquième jour de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, des pourparlers doivent se tenir à la frontière biélorusse, bien que le président ukrainien ait affirmé avoir peu d’espoir de trouver un accord. Sur le terrain, des explosions ont été entendues lundi matin à Kiev et dans la ville de Kharkiv, au nord-est de l’Ukraine. À New York, l’Assemblée générale des Nations unies doit tenir une « session extraordinaire d’urgence ».

Une délégation ukrainienne est arrivée à la frontière biélorusse pour des pourparlers avec les Russes. Selon la présidence ukrainienne, le principal objectif de ces discussions est d’obtenir un cessez-le-feu immédiat et le retrait des troupes russes du territoire ukrainien. Le président ukrainien demande l’intégration « sans délai » de l’Ukraine dans l’UE. « Nous nous adressons à l’UE en ce qui concerne une intégration sans délai de l’Ukraine via une nouvelle procédure spéciale », a déclaré M. Zelensky dans une adresse vidéo. « Je suis sûr que c’est juste. Je suis sûr que c’est possible ».

Le président ukrainien a appelé lundi les soldats russes ayant envahi l’Ukraine à « déposer les armes », dans une vidéo diffusée juste avant des négociations avec Moscou lors desquelles Kiev réclame le retrait des forces russes.

Kiev a indiqué avoir accepté des pourparlers avec Moscou à la frontière avec la Biélorussie, près de Tchernobyl, après une médiation du président biélorusse, Alexandre Loukachenko. « Je dis les choses, comme toujours, franchement : je ne crois pas trop à un résultat [mais] il faut qu’on essaie », a commenté dimanche le président ukrainien Volodymyr Zelensky. Après quelques heures de calme dans la capitale ukrainienne, les explosions ont été entendues lundi matin à Kiev et dans la ville de Kharkiv, au nord-est de l’Ukraine.

Le rouble russe a plongé de près de 30 % par rapport au dollar lundi, après que les puissances internationales ont imposé de nouvelles sanctions plus sévères à Moscou. Lundi à partir de 15h GMT, la Russie sera jugée à l’Assemblée générale de l’ONU lors d’une « session extraordinaire d’urgence » de ses 193 membres appelés à se positionner en faveur de la démocratie et la souveraineté de l’Ukraine ou de l’invasion guerrière décidée par Vladimir Poutine.

Pour la première fois depuis le début de l’invasion russe en Ukraine, un couvre-feu a été instauré à Kiev depuis samedi 17 h jusqu’à 8 h lundi, dans une capitale, désertée par ses habitants. Le maire de la ville, Vitaly Klitchko, a déclaré que toutes les personnes se trouvant dans la rue pendant cette période-là « seront considérées comme des membres des groupes de saboteurs ennemis ».

Seuls les soldats ukrainiens et les civils organisés en milices occupent les rues vides de Kiev où les détonations retentissent de toutes parts. Les effectifs ukrainiens ont été déployés sur des positions stratégiques de la capitale. Dans les rues de la ville, des barrages ont été improvisés et les autorités ont appelé la population à s’armer et à préparer des cocktails molotov.

À propos Mor Fall

Vérifier aussi

Ethiopie: L'armée déjoue une attaque des "shebab" à sa frontière somalienne

Ethiopie: L’armée déjoue une attaque des « shebab » à sa frontière somalienne

L’armée éthiopienne a « déjoué » mercredi une attaque de combattants islamistes somaliens shebab contre une localité frontalière …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :
Rewmi Actu

GRATUIT
VOIR