Guerre Israël-Hamas : Pourquoi un mur est-il érigé à la frontière égyptienne près de Gaza ?

L’Égypte a construit plus de 3 km de mur au cours de la semaine écoulée, tout en poursuivant le nettoyage d’une vaste zone à proximité de sa frontière avec Gaza.

Cela intervient après qu’Israël a averti qu’il se préparait à une offensive terrestre dans la ville de Rafah, au sud de la bande de Gaza. La ville a vu sa population augmenter considérablement au cours des derniers mois.

Publicités

Les autorités égyptiennes affirment qu’aucune disposition n’a été prise pour les Palestiniens déplacés et que la zone est destinée à servir de « centre logistique » pour l’aide. Mais une travailleuse humanitaire d’une organisation caritative britannique, qui participe aux efforts humanitaires à Gaza, a déclaré à la BBC qu’elle n’avait « jamais vu de défrichage à grande échelle » pour une telle plate-forme logistique et qu’elle n’était pas au courant d’un tel projet.

Plus de 16 km2 ont été déblayés juste au-delà de la frontière avec Gaza, comme le montrent les récentes images satellite. Le déblaiement de cette zone a commencé au début du mois de février, mais s’est considérablement étendu au cours de la semaine dernière.

Des sections de mur autour de cette zone semblent maintenant être en cours de construction. Le 14 février, environ 0,8 km de mur étaient visibles sur les images satellite, mais les photos les plus récentes indiquent que plus de 4 km ont été érigés.

Le mur semble être construit simultanément en trois endroits – sur cette image, on peut voir la construction dans le coin sud-ouest de la zone déblayée. Ce qui semble être une grue et d’autres véhicules sont visibles près des matériaux de construction.

Dans le coin sud-est, on peut voir une accumulation de camions le long de la route principale qui mène du nord de l’Égypte à Gaza. Certains de ces camions sont garés en dehors de la route principale et à l’intérieur de la zone nouvellement déblayée.

À la suite d’informations selon lesquelles la zone serait aménagée pour accueillir des réfugiés palestiniens, l’Égypte a publiquement démenti avoir entrepris de tels préparatifs. Depuis le début de la guerre de Gaza, qui a suivi l’attaque du Hamas contre Israël le 7 octobre, l’Égypte a toujours affirmé qu’elle n’ouvrirait pas sa frontière aux réfugiés. Elle a adopté cette position en partie parce qu’elle ne veut pas paraître complice du déplacement à grande échelle des Palestiniens, mais aussi pour des raisons économiques et de sécurité.

Vérifier aussi

Conseil de sécurité: Le chef de l’UNRWA dénonce la campagne d’Israël pour démanteler son agence

Le chef de l’agence des Nations Unies chargée d’aider les Palestiniens, l’UNRWA, a vivement dénoncé …