Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Idrissa SECK : Vos propos contre Me Wade sont inacceptables, par Samuel SARR
Idrissa SECK : Vos propos contre Me Wade sont inacceptables, par Samuel SARR

Idrissa SECK : Vos propos contre Me Wade sont inacceptables, par Samuel SARR

Le legs le plus précieux, que nous avons hérité de nos ancêtres, demeure le respect et la considération à l’égard de nos anciens, nos parents et nos aînés. Malheureusement, cette vertu bien sénégalaise, qui tire sa source de notre culture et de notre éducation, fait défaut à Idrissa SECK. Ce dernier a dévoilé cette tare lors de sa conférence de presse (comédie show) au cours de laquelle, il a étalé toute son insolence, en s’attaquant à Me Abdoulaye WADE ancien président de la République, père de la démocratie sénégalaise, l’un des leaders emblématiques du libéralisme africain. Idrissa SECK s’est auto flagellé et a réussi la prouesse de s’attirer le mépris de l’ensemble des militants et sympathisants libéraux d’ici et d’ailleurs.

Devant une forêt de micros, Idrissa SECK s’en est injustement pris à ce grand Africain qui l’a fabriqué, choyé et soutenu depuis sa prime jeunesse. Oui ! Me Abdoulaye WADE a façonné Idrissa SECK qui a trahi sa confiance et qui dévoile aujourd’hui, toute son ingratitude à l’endroit de ce grand homme. La discourtoisie du Président de Rewmi à l’endroit du Pape Sopi témoigne de son manque d’intelligence pour un homme qui aspirait à diriger le Sénégal. Comment Idrissa SECK candidat à la présidentielle de 2024 peut-il se mettre à dos, Me Abdoulaye WADE et l’appareil du Pds à quelques mois de la présidentielle ? Les cercles libéraux ont mal accueilli les propos offensants d’Idrissa SECK contre cette figure historique de la politique africaine.

Publicités

Rien ne peut justifier les invectives d’Idrissa SECK contre Me Abdoulaye WADE ? Il pouvait se passer d’une telle sortie malheureuse, dont l’objectif  exclusif c’était de s’attaquer à cet homme qui a tout fait pour lui. Idrissa SECK a encore mordu la main qui l’a nourri. Il vient de donner raison à tous ceux qui le caricaturent sous l’image d’un homme sans conviction dans ses options et versatile dans ses positions. Idrissa SECK  ferait mieux de se taire. Car, sa comédie show n’a fait que confirmer sa carence intellectuelle et ses soucis psychopathologiques. Aux yeux des sénégalais, l’ex Maire de Thiès inspire à la fois la piété et le mépris, en voyant cet homme patauger dans ses impertinentes incohérences.

La haine d’Idrissa SECK à l’égard de Me Wade, qu’il appelait frauduleusement «père», est injustifiable et lamentable.  Maintenant, les sénégalais ont la certitude qu’Idrissa SECK a toujours triché dans ses relations avec Me Wade. C’est au moment où les compatriotes s’attendaient à des hommages mérités de l’ex Premier ministre, qu’il est sorti du bois pour proférer ses insanités contre notre Maître à pensées politiques à tous.

L’ancien Maire de Thiès garde une dent contre Karim WADE et Khalifa SALL, dont il s’oppose farouchement à l’amnistie pour des raisons personnelles et politiques. Personnelles, parce qu’il a toujours détesté Wade-fils. On se rappelle ses propos lorsque ce dernier a été libéré de prison. Idrissa SECK, surpris et déçu de voir Karim WADE libre, il déclara : «c’est un deal» avec des yeux presque larmoyants. Politiquement, parce qu’il est conscient qu’avec Karim WADE et Khalifa SALL dans la course de la présidentielle de 2024, il n’a aucune chance d’être dans le Top 05.

Au moment où l’on plaide pour un bloc des libéraux, Idrissa SECK vient se mettre à dos, le père de la famille libérale au Sénégal. Il perd ainsi, la sympathie des électeurs libéraux et de la communauté mouride, laquelle, il cherche à séduire avec des arguments fallacieux et rébarbatifs. Idrissa SECK manque d’intelligence politique et sa diatribe contre le président Wade, vient confirmer qu’il est un homme égaré.

En tout état de cause, Idrissa SECK devrait épargner le président WADE dans ses inepties. Le Pape du Sopi l’avait couvé, aidé et soutenu financièrement dans ses études en France et à Princeton. Idrissa SECK était l’enfant gâté de Me WADE qu’il tente de dénigrer aujourd’hui.

Pour la jeunesse sénégalaise, Idrissa SECK est un contre-exemple qui devrait avoir honte de regarder ses compatriotes dans les yeux, du fait de son parcours politique peu élogieux, qui rappelle les turpitudes de «Ndioublang». Véritablement, la constellation de contrevérités qui suintait de ses propos lors de la conférence de presse, a fait trembler le trône. Me Abdoulaye Wade avait choisi Idrissa SECK parmi d’autres Cadres libéraux, pourtant plus méritants et plus compétents. Malheureusement, en homme pressé et immature, Monsieur SECK, avait, à travers ses actes, prouvé qu’il ne méritait pas la confiance du Chef de l’Etat et leader du Pds, Me Abdoulaye WADE. Surement, la jeunesse sénégalaise de 2023, ignore le caractère versatile et alambiqué de ce monsieur qui défend aujourd’hui, le contraire de ses convictions d’hier. Les sénégalais ont constaté,  comment Idrissa Seck a voulu rafistoler sa fameuse déclaration accusant le président Macky SALL d’avoir une vision qui ne va pas au-delà de Diamniadio. C’est le même Idrissa SECK qui disait : «Macky SALL peut peu » ! Aujourd’hui, au gré de ses intérêts, il s’est honteusement dédit sans peine. Voilà l’homme SECK !

Idrissa SECK pense qu’avec le mensonge, le reniement et la manipulation, il peut tromper le peuple et arriver à ses fins. Cet homme a vu le peu de crédibilité qui lui restait, s’effilocher au rythme de ses impertinences.  Il faut faire la revue de ce contingent de responsables de Rewmi qui lui ont tourné le dos, de Me Nafissatou CISSE, à  Omar SARR, Pape DIOUF, Waly FALL, Omar GUEYE, en passant par Abdourahmane DIOUF et tout dernièrement Déthié FALL, entre autres. Rewmi est devenu un dahira de quartier du fait du comportement irrespectueux, tortueux et insolent de son leader solitaire.

En l’entendant s’attaquer aujourd’hui, à Me Abdoulaye WADE qu’il sublimait hier, l’on peut se demander si Idrissa SECK, ne souffre pas d’un disfonctionnement psychiatrique. Cet homme a réellement besoin des services d’un psychiatre car Idrissa SECK semble avoir atteint le point de non-retour. Mais, il peut toujours compter sur notre vigilance pour le rappeler à l’ordre à chaque fois qu’il oublie de faire ses ablutions avant de prier.

 

Par Samuel SARR

 Ancien Ministre d’Etat, Leader du Parti Libéral Social Sénégalais

 Wadiste éternel, 

Mackyste convaincu

 

Vérifier aussi

GO: Avec Dio, c’est le temps des vacances 

Ouf ! Ce sera toujours ça de gagné ! Avant la venue des patriotes (militants …